Help

jakob-lorber.cc

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Résultats 0 - 20 de 12658

[MDD 1.0.1] Celui qui écrivit le présent ouvrage chercha sérieusement et trouva ce qu'il cherchait. Il demanda, et il lui fut donné ; et, par son entremise, il fut ouvert également à tous ceux qui sont des êtres de cœur et de bonne volonté. Quant aux autres qui, de tous temps, cherchent non pas avec leur cœur, mais uniquement avec leur prétendue raison, qui scrutent, critiquent et s'attaquent à la gangue dure et morte de la matière au lieu d'invoquer le nom vivant de l'éternel Donateur de tous biens, il ne leur sera pas donné et ne leur sera pas ouvert. Car l'Esprit du Seigneur ne se manifeste jamais par la raison aux intelligents de ce monde, mais seulement à travers la simplicité de cœur de ceux qui passent pour des fous. Mais il en faut bien peu pour que la raison de ces soi-disant sages craque devant le simple bon-sens de ces présumés fous.

[MDD 1.0.2] Qui lira le présent ouvrage avec un cœur humble, reconnaissant et fidèle, se verra échoir toutes sortes de grâces et de bénédictions, et il ne se méprendra pas sur son véritable auteur. Quant à la caste des intelligents, peu lui importe de lire Daniel, Sir Walter Scott, Rousseau ou Hegel ; car l'intelligence du monde traite tout de manière profane et considère un message de haute spiritualité venant d'En-haut comme une chimère stupide, provenant d'êtres sans culture et doués d'une riche imagination. De l'avis des scientifiques, de telles personnes, par leurs mystifications, parviennent à obtenir ainsi une certaine considération qui leur serait refusée s'ils suivaient le chemin de la raison, vu que celle-ci leur fait de toute façon défaut !

[MDD 1.0.4] S'il arrive que quelqu'un lise cette œuvre en la considérant comme une inspiration spirituelle, tout en se demandant si l'esprit qui l'a dictée est de haute ou de basse origine*( Cette remarque du Seigneur se rapporte au jugement d'un savant), qu'il sache qu'il est encore fort aveugle et que l'intelligence terrestre masque grandement la vision de son cœur.

[MDD 1.0.8] Que celui qui reproche à cet ouvrage l'absence d'une certaine profondeur dans sa vision globale du monde sache tout d'abord que le Donateur de cet écrit n'a pas eu l'intention d'offrir une telle vision à celui qui le lira dans la paix véritable et la simplicité de son cœur ; car une telle vision est malheureusement déjà bien trop répandue parmi les humains ; le but proposé était simplement d'éveiller un esprit pieux et reconnaissant, afin de développer d'une façon durable une foi vivante et un amour véritable envers Dieu et le prochain.

[MDD 1.0.9] Ceux qui lisent cet écrit de juste façon parviendront à une profondeur suffisante de leur vision du monde et des mondes sans l'aide de savants. Car ceux-ci, à travers leur présomptueuse intelligence investigatrice, ne l’atteindront jamais, vu qu'elle n'est possible qu'au seul vrai lecteur du présent ouvrage, auquel viennent s'ajouter les autres écrits ultérieurs où le soleil et toutes les planètes, les systèmes solaires et les soleils centraux sont dévoilés de façon détaillée, matérielle et surtout spirituelle.

[MDD 1.0.10] Si, dans un ouvrage où sont expliquées toutes les choses créées dès leur origine, - pour ainsi dire à travers des âges presque immémoriaux - où leur évolution matérielle et surtout spirituelle est exposée de façon suffisamment claire, et qu'il se trouve encore quelqu'un pour déplorer un manque de profondeur dans la vue du monde, vraiment ! dans tous les cieux, il ne trouvera pas de collyre pour le guérir de sa très regrettable myopie !

[MDD 1.1.4] Que ceux qui Me cherchent sachent que Je suis partout et nulle part. Je suis partout où l'on M'aime et où l'on suit Mes commandements, mais nulle part où l'on M'adore et Me vénère seulement. L'amour n'est-il pas plus que la prière, et le respect des commandements pas davantage que la vénération ? ! En vérité, en vérité, Je te le dis : celui que M'aime M'adore en esprit, et celui qui suit Mes commandements Me vénère dans la vérité ! Mais personne ne peut suivre Mes commandements, sinon celui qui M'aime ; et pour celui qui M'aime, il n'existe pas d'autre commandement que celui de M'aimer, Moi et Ma parole vivante, laquelle est la véritable Vie éternelle.

[MDD 1.1.5] Aux faibles, fais savoir par Ma Parole que Je suis un Dieu fort. Qu'ils se tournent vers Moi : Je les rendrai parfaits. Du chasseur de moucherons, Je ferai un dompteur de lions ; les craintifs pourront réduire le monde à néant et les puissants de la terre seront dispersés comme de la balle.

[MDD 1.1.7] Celui dont l’œil physique est aveugle porte en lui une vision de l'esprit qui est encore ouverte ; mais celui qui est frappé de cécité en esprit restera aveugle éternellement.

[MDD 1.1.8] Dis aux joueurs qu'ils jouent leur vie, la perdent et perdent ensuite tout ce qui leur fut donné en plus de celle-ci. Car le jeu est une fontaine pleine d'ordures empoisonnées ; mais les joueurs croient qu'elle est une mine d'or cachée. C'est pourquoi ils y fouillent quotidiennement, en hument le souffle pestilentiel et s'empoisonnent complètement. Au lieu de l'or qu'ils attendaient, leur esprit trouve la mort éternelle.

[MDD 1.1.9] Ceux qui sont en possession de l'Ecriture et ne la lisent pas sont semblables à des assoiffés devant une fontaine d'eau pure où ils ne veulent pas boire, soit parce qu'ils sont pris d'une certaine crainte de goûter à l'eau de la spiritualité, - comme des chiens enragés qui, au lieu de fourrer leur museau dans l'eau et de guérir, mordraient dans la pierre pour apaiser leur soif brûlante - soit le plus souvent parce qu'ils sont pris d'une paresse qui les pousse à se faire donner de préférence par quelque serviteur indolent la vase puante de la flaque d'eau la plus proche pour apaiser leur soif, ce qui va les faire tous mourir de terrible façon.

[MDD 1.1.10] Dis aux amants et aux amantes que celui qui se tourne vers la chair se tourne vers la mort, et que l'objet de son désir sera bientôt transformé en nourriture pour les vers. Seul celui qui se dirige vers l'esprit vient à la lumière, la source originelle de toute vie ; sa part persistera éternellement et s'accroîtra.

[MDD 1.1.11] Aux esclaves des habits de luxe et de la mode, dis-leur sérieusement qu'ils se tiendront nus devant leur Juge. Leur magnificence disparaîtra comme une écume. Leur soif de pouvoir et leur désir de splendeur seront transformés en le plus vil esclavage et ils auront éternellement honte de leur folie. N'est-ce pas une grande folie que de vouloir dorer un tas de débris et de faire enchâsser les pierres précieuses dans des excréments au lieu d'utiliser de l'or ? Oh ! que les fous sont nombreux maintenant, dans le monde ! Ils prennent la lumière pour les ténèbres et les ténèbres pour la lumière !

[MDD 1.2.1] Tu es le Lot de Sodome ; mais veille à ne pas étouffer dans la luxure, afin que l'héritage de la prostituée ne devienne pas ta part ; car tu es pire que tous ceux qui t'ont précédé et te suivront. En ta qualité d'être humain, tu es complètement pris dans les désirs de la chair, et en tant qu'esprit, tu es tout à fait libre, car tes yeux et tes oreilles sont ouverts. Tu enduis ton corps avec des excréments, alors que des torrents de lumière sont déversés sur ton esprit ; ton corps mange avec les porcs, alors que ton esprit est entouré de milliers d'anges. Tu as rempli ton cœur terrestre de fumier et de matières fécales, et J'ai érigé pour Moi une demeure dans le cœur de ton esprit. Tu t'entretiens avec des prostituées, pendant que Je te parle comme un frère à un autre ; tu empestes comme un bourbier, et ton esprit respire le parfum des cieux les plus hauts ; tu es un monstre, et la lumière de ton œil éclipse celle des soleils. Par conséquent, purifie ta chair et deviens un avec Moi, afin que Je devienne un avec toi !

[MDD 1.2.9] Quant à ceux qui ne savent pas comment Je suis, ni qui Je suis, il serait préférable qu'ils ignorent tout de Moi ; car Je pourrais encore les rendre vivants de l'autre côté, dans le royaume des esprits ; mais ici, ils Me rendent toute aide impossible, car, en M'anéantissant, ils tuent toute Vie en eux et se donnent ainsi la mort, tels des ceps séparés de la vigne.

[MDD 1.2.10] Mais Je vous le dis : Je suis le Dieu unique et éternel dans Ma nature trinitaire, en tant que Père selon Ma divinité, Fils selon ce qu'il y a de parfaitement humain en Moi, et Esprit selon toute Vie, toute activité et toute connaissance. Je suis l'amour et la sagesse mêmes de toute éternité. Jamais Je n'ai reçu quoi que ce soit de qui que ce soit. Tout ce qui existe vient de Moi et celui qui possède la moindre chose l'a obtenue de Moi. Comment pourrais-Je être un tyran et un porteur de jugement de condamnation ? ! O insensés que vous êtes ! Je vous aime, et vous Me méprisez. Je suis votre Père, et vous faites de Moi un bourreau. Là où Je bénis, vous maudissez. Ce que Je construis, vous le détruisez. Ce que J'élève, vous le rabaissez. Là où Je sème, vous noyez tout sous des flots meurtriers. En tout et partout, vous êtes contre Moi. Serais-je comme vous dites que Je suis : en vérité, Je vous le dis, la terre n'existerait plus depuis longtemps, oui, elle n'aurait même jamais été créée ! Mais parce que Je suis comme Je suis, tout existe encore ainsi que cela était et sera éternellement. Vous aussi vous serez comme vous voulez être, sans que Je vous condamne, - car vous serez ce que vous aurez fait de vous-mêmes. Mais ceux qui Me prennent tel que Je suis et M'aiment autant que Je les aime, c'est Moi qui ferai ce qu'ils veulent, afin que leur liberté et leur joie soient éternellement parfaites.

[MDD 1.2.12] Dis sans aucune crainte aux fonctionnaires et aux hommes du monde que leurs fonctions ne sont pas plus élevées que celles qui existent dans Mon Royaume. Dans un proche avenir, Je détruirai chaque charge qui ne sera pas conforme à Ma volonté. Malheur à ses serviteurs ! Car Je suis le Très-Haut ; Ma loi est éternelle autant que Je le suis et restera éternellement semblable à Moi. Les mites qui veulent s'attaquer à Mes lois et en faire de nouvelles avec leurs excréments afin d'anéantir Mes commandements seront écrasées et détruites comme si elles n'avaient jamais existé. Celui qui transgresse Mes commandements peut être pardonné s'il reconnaît ses fautes et devient meilleur, et s'il se tourne ensuite vers Moi et demeure en Moi et Moi en lui. Mais qui veut saper Ma loi sera écrasé par elle et cessera d'exister à jamais. Toutes les lois du monde minent Mes commandements si elles ne sont pas données à travers Mon amour par des hommes qui sont instruits par Mon Esprit. Malheur aux tyrans et aux despotes qui règnent uniquement par le trône, le pouvoir et la considération ; car maintenant il n'en faut plus que très peu pour que leur heure sonne et qu'ils apprennent à connaître la puissance des faibles ! Toutes les voies M'appartiennent : c'est le Dieu éternel et véridique de l'amour et de la sagesse qui déclare ceci à un fou à l'adresse des sages de ce monde. Amen. Moi, Jéhovah, Amen.

[MDD 1.3.2] Tu me demandes s'il y a bien partout des êtres humains comme ici, sur la terre que tu habites, et Je te dis ; oui, il y a partout des êtres humains, lesquels proviennent de Mes entrailles et Me reconnaissent selon la nature de Mes entrailles ; qui proviennent de Mes mains et Me reconnaissent à Mes mains ; qui proviennent de Mes pieds et Me reconnaissent à Mes pieds ; qui proviennent de Ma tête et Me reconnaissent à Ma tête ; qui proviennent de Mes cheveux et Me reconnaissent à Mes cheveux ; qui proviennent de Mes reins et Me reconnaissent à Mes reins ; qui proviennent de chaque partie de Mon corps et Me reconnaissent selon ces parties. Leur vie et leur félicité correspondent à la partie dont ils proviennent ; ils sont tous Mes créatures, et Je les aime, car Je suis tout Amour et suis partout l'Amour même.

[MDD 1.3.12] Vois, Je veux te les nommer par leur nom : (c'est-à-dire tes amis et frères) H1LV1TSSAASS*. Donne-leur à tous Mon message paternel et, s'ils le veulent, les portes du Ciel leur seront immédiatement ouvertes, ces portes qui sont les yeux de leur esprit. Aujourd'hui même, Je veux habiter dans leur cœur. Il n'y a plus qu'une seule chose qu'ils doivent encore faire avec persévérance, à savoir : laver leur chair de toute souillure avec l'eau du puits d'eau vive. Qu'ils prennent ensuite une baguette à moitié noire et à moitié blanche et la brisent en deux, qu'ils jettent alors la partie noire sous les pieds du monde et gardent la blanche pour eux, en signe qu'ils ont rompu pour toujours avec le monde et avec leur chair.

[MDD 1.3.14] Dis-leur encore qu'ils ne doivent pas se laisser perturber par l'Eglise. Car chaque repas que J'honore, Je le purifie en esprit et en vérité, afin que celui qui veut le consommer puisse le faire sans crainte. Ce que je donne à Mes enfants est pur et ne sera pas profané par la forme extérieure, puisque Je l'ai béni. Je bénirai le temple, et le lieu où ils se rencontreront sera sanctifié ; car Moi, leur Père très saint, Je serai parmi eux, et on ne touchera pas à un seul de leurs cheveux.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Bureau Mentions légales