Help

jakob-lorber.cc

5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 Résultats 160 - 180 de 43494

[MDD 1.11.13] Car la terre, et tout ce qu'elle portait, était soumise à la volonté d'Adam ; et la mer et toutes les eaux obéissaient fidèlement au moindre de ses signes et lui étaient soumises de leur surface à leur plus grande profondeur ; elles offraient respectueusement à leur maître de quoi poser un pied ferme sur elles, s'il lui plaisait de s'y promener ; et tous les vents lui étaient soumis, tous les animaux sur terre, dans les eaux et dans les airs obéissaient à sa voix.

[MDD 1.11.14] Adam fut étonné qu'une telle force lui fût inhérente ; il se rendit compte que l'Amour éternel lui avait ainsi conféré un pouvoir de vaste étendue et se réjouit grandement d'être le bénéficiaire d'une grâce aussi abondante. Il dit à Eve :

[MDD 1.11.15] "Eve, ma femme, vois : le Seigneur de toute puissance et de toute force nous a bénis ; offrons-Lui nos cœurs, afin que Sa bénédiction prospère sur la terre selon Sa promesse solennelle et que, par toi, elle puisse voir la lumière de la grâce en qualité de nouveaux habitants de ce lieu !"

[MDD 1.11.20] Tu as parlé aux montagnes, et elles t'ont répondu ; tu as interrogé la mer, et elle t'a donné la réponse désirée ; tu as dirigé ta voix vers les profondeurs de la terre, et tu as appris, ce que tu voulais savoir : tu as adressé la parole à tous les arbres, aux buissons, aux plantes et aux brins d'herbe ils t'ont donné leur nom et t'ont respectueusement expliqué leurs propriétés et l'usage qui en découle pour vous, selon ton libre arbitre ; de même, tous les animaux à qui tu as fait entendre ta voix t'ont donné, chacun à sa manière, une réponse intelligible et des plus précise en te montrant de quelle façon ils sont destinés à ton service et totalement soumis à ta volonté ; les vents, eux, t'apprirent à les utiliser selon ton bon désir. Et Eve vit et entendit également tout cela.

[MDD 1.11.21] Vois maintenant, Adam, et toi aussi, Eve ! Tout cela ne t'est pas donné comme te furent données la vie et ta compagne, Eve, par l'Amour éternel, mais Sa grande grâce t'en a fait cadeau, et tu ne pourras le garder qu'aussi longtemps que tu en feras un usage conforme à la volonté du Père très saint. Mais une chose après l'autre s'éloignera du champ de ta puissance si tu ne gardes pas ton cœur tout à fait pur devant la face de Jéhovah. C'est pourquoi, sois sage, comme le Père très bon et très saint l'est Là-haut, au-dessus de toutes les créations, et dans les profondeurs en dessous de celles-ci.

[MDD 1.11.22] Et comme tu es, dois être et rester selon la volonté du Père et selon ta propre volonté, ainsi devraient également être tes descendants et ceux d'Eve, telle qu'elle se présente à tes yeux en ce moment.

[MDD 1.11.23] Si quelqu'un n'est pas tel que tu es maintenant, devrais être et rester par la suite, à vrai dire, il conservera ses facultés pour une durée déterminée ; mais le don de la grâce lui sera repris dès qu'il cessera d'être comme tu es à présent et devrais continuer d'être. Et même les descendants d'Eve se révolteront contre les préceptes de Dieu et leur seront infidèles jusqu'à la moelle de leurs os ; ils courront après les chiens, se nourriront des excréments des serpents et leurs enfants téteront au sein des vipères ; et ta descendance sera empoisonnée par eux et mourra d'une mort physique et spirituelle amère dans une honte éternelle et une torturante ignominie !

[MDD 1.11.24] Vois, Adam, et toi, Eve, écoute maintenant ! Vous êtes encore dans le Paradis où l'Amour éternel vous a placés avant et après votre péché, et avant et après la grande destruction ; mais, si vous deviez oublier d'observer fidèlement la loi de l'amour et les commandements de la sagesse du Père très saint, vous serez chassés de ce beau jardin par cette épée flamboyante. Vous ne pourrez plus y revenir pendant toute votre vie corporelle jusqu'au temps de la promesse, - et il en sera de même pour tous vos descendants, - et ce sera alors en qualité d'enfants de la libération et de la nouvelle création de l'amour éternel qui en découlera.

[MDD 1.11.25] Prends bien garde à tout ce que je viens de te dire, Adam, et toi de même, Eve ! Le fruit qui naîtra de toi, Eve, ce fruit vivant, tu lui donneras, toi, Adam, le nom d’"Abel" et l'offriras au Seigneur de la magnificence éternelle ; car son nom signifie "Fils de la bénédiction" ; il sera la première image de Celui qui, plus tard, dans le temps des temps, viendra d'En-haut, parfait, du sein de la puissance et de la force de la sainteté divine.

[MDD 1.11.27] Vous pourrez me revoir chaque fois que vous sacrifierez vos cœurs au Seigneur de la magnificence ; je prendrai votre offrande dans un récipient et le monterai vers Dieu ; je le viderai devant la face du Fils, et le grand et saint Père Se réjouira de vos œuvres.

[MDD 1.11.28] Mais vous me verrez également si vous deviez vous détourner de la loi de l'Amour et des commandements du Père très saint ; comme vous me voyez maintenant avec mon épée flamboyante dans ma main droite, vous me verriez alors vous pousser hors du jardin et te prendre à toi, Adam, une grande partie des dons que l'Amour éternel t'a donnés dans Son immense grâce ; ensuite, je te laisserais faible et craintif à l'ouïe du moindre bruissement d'herbe."

[MDD 1.11.29] Regarde maintenant, aveugle écrivain de Ma nouvelle Parole vivante qui s'adresse à toi et à vous tous, et considère combien Adam était un être humain parfait dans le Paradis, - à une exception près - et de quelles capacités il était pourvu pour être ainsi seigneur de la terre. Toute cette perfection était uniquement un don venant de Moi, et il la conserva jusqu'au jour où il M'oublia une seule fois, après que l'ange lui fût devenu invisible.

[MDD 1.12.1] O vous, enfants d'Adam ! Pourquoi ne voulez-vous pas devenir Mes enfants ? Oh, quelles peines et quels pénibles travaux ne vous coûte-t-il pas pour obtenir, à la sueur de votre front, le pain d'Adam d'ailleurs souillé par la bave du serpent et imprégné du poison de la vipère, et qui ne vous apporte dans vos excès que la mort d'abord temporelle, puis éternelle !

[MDD 1.12.2] Mon pain est tartiné du miel de Mon Amour et imprégné du lait de la Vie éternellement libre que Je donne ; vous pourriez le goûter dans toute sa plénitude autant que vous le désirez ; il ne vous ferait jamais aucun mal, mais au contraire vous rendrait forts et vous pourvoirait de toute puissance et de toute force émanant de moi - éternellement et maintenant déjà, - si seulement vous vouliez l'accepter. Voyez : peu après le plus grand de tous Mes actes, - lequel est l'œuvre immense de votre libération - Mon pain était encore très cher et les humains ne pouvaient l'acheter que par un petit don qui n'était rien d'autre que leur sang et la vie de leurs corps qu'ils Me sacrifiaient ; et ce pain avait un goût amer dans la bouche de l'acheteur, car, pendant sa vie terrestre, il n'était pas encore agrémenté du miel de l'amour et imprégné du lait de la libre Vie ; le miel, ainsi que le lait bien pesés n'étaient donnés que dans le royaume des esprits aux acheteurs affligés ; et pourtant vois : il y avait des acheteurs en grande foule !

[MDD 1.12.3] Mais maintenant que Je le donne tout à fait gratuitement avec le miel et le lait à chacun qui le désire, contre la très petite récompense de son amour, alors voyez, on le dédaigne au plus haut point et on méprise le grand Donateur amical qui fait preuve du plus sublime amour envers Ses enfants.

[MDD 1.12.4] Remarquez bien : J'ai laissé grandes ouvertes les portes de Mon Ciel. Si quelqu'un veut y entrer, qu'il vienne et vienne bientôt, qu'il vienne même immédiatement ; car le grand temps de la grâce est venu, et la nouvelle Jérusalem descend vers vous sur la terre, afin que tous ceux qui M'aiment puissent l'habiter. Et tous ceux qui s'y trouveront seront rassasiés de pain et de miel, boiront à grands traits l'eau pure de toute Vie et la puiseront en abondance dans le puits de Jacob.

[MDD 1.12.5] Mais autant la descente de Ma grande ville sera une grâce immense pour Mes enfants, autant écrasera-t-elle tous les sourds ; car sa grandeur occupera toute la surface de la terre ! Et qui ne la verra pas descendre chutera, et qui n'entendra pas son bruissement à travers l'air pur de la terre ne trouvera plus jamais de place ici-bas, car il devra se cacher devant elle et échapper à sa tutelle.

[MDD 1.12.6] Car vois : le poids de ses palais écrasera les montagnes et nivellera les vallées, et Je mettrai ses maisons sur les bourbiers et les marécages. Et toute la vermine qui gît là-dedans sera entièrement écrasée par les fondations des maisons de la grande ville de Dieu, votre Père très saint, dans le Ciel et sur la terre.

[MDD 1.12.7] Le vrai Berger appellera Ses brebis, et elles entendront Sa voix et la reconnaîtront avec bonheur jusqu'au bout de la terre ; elles viendront vers Lui et paîtront avec joie sur les vastes pâturages de l'amour éternel du Père saint, lesquels seront les grands jardins de la nouvelle ville sainte du grand Roi de tous les peuples qui furent, sont et seront éternellement.

[MDD 1.12.8] Ces jardins seront le paradis qu'Adam a perdu et que J'ai retrouvé et conservé fidèlement pour Mes brebis comme demeure éternelle.

5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 Bureau Mentions légales