Help

jakob-lorber.cc

La maison de Dieu

Le Seigneur en tant que Père de Ses enfants

Ainsi me parla le Seigneur, et je perçus Sa voix à l'intérieur ainsi qu'à l'extérieur de moi-même. Et ce message s'adresse à chacun, car il est vrai, sûr, et fidèlement rapporté.

[1.3.1] Je suis un bon hôte, qui ne laisse pas se perdre une seule miette. Celui qui investit son capital chez Moi obtiendra de gros intérêts : il s'installera dans Mon cœur, et les intérêts s'accumuleront d'éternité en éternité. Lève les yeux vers le ciel, insensé que tu es, et contemple la voûte céleste ! Qui donc a compté les soleils, dont le nombre n'a pas de fin, et toutes les terres que J'ai créées par milliers autour de chacun d'eux ? Je te le dis, Moi qui suis véridique et fidèle dans chacune de Mes paroles, pour un sou, Je donne une terre, et pour une gorgée d'eau fraîche, un soleil. En vérité, Je te le dis : le moindre service par amour du prochain sera récompensé de la façon la plus formidable, la plus incroyable qui soit !

[1.3.2] Tu me demandes s'il y a bien partout des êtres humains comme ici, sur la terre que tu habites, et Je te dis ; oui, il y a partout des êtres humains, lesquels proviennent de Mes entrailles et Me reconnaissent selon la nature de Mes entrailles ; qui proviennent de Mes mains et Me reconnaissent à Mes mains ; qui proviennent de Mes pieds et Me reconnaissent à Mes pieds ; qui proviennent de Ma tête et Me reconnaissent à Ma tête ; qui proviennent de Mes cheveux et Me reconnaissent à Mes cheveux ; qui proviennent de Mes reins et Me reconnaissent à Mes reins ; qui proviennent de chaque partie de Mon corps et Me reconnaissent selon ces parties. Leur vie et leur félicité correspondent à la partie dont ils proviennent ; ils sont tous Mes créatures, et Je les aime, car Je suis tout Amour et suis partout l'Amour même.

[1.3.3] Mais les humains de cette terre, Je les ai fait naître du centre de Mon cœur. Je les ai créés entièrement selon Mon image, pour être non seulement Mes créatures, mais Mes enfants bien-aimés qui ne devraient pas uniquement Me reconnaître comme leur Dieu et Créateur, mais comme leur bon Père qui veut les reprendre entièrement à Lui après une courte période d'épreuve, afin qu'ils puissent partager tout ce qu'Il possède, habiter éternellement auprès de Lui, et diriger et juger avec Lui l'univers tout entier. Mais vois : toutes Mes créatures M'aiment comme leur Créateur dans la joie reconnaissante de leur existence ; seuls, Mes enfants, eux, ne veulent pas de leur Père et dédaignent Son amour !

[1.3.4] Vois, Je suis affligé de voir sombrer et mourir d'heure en heure des milliers et des milliers de Mes enfants ! Oh ! si seulement Je pouvais les aider ! N'est-ce pas attristant que le Tout-Puissant ne puisse les secourir ?

[1.3.5] Voilà que tu Me demandes à nouveau comment pareille chose peut être possible ! Oh oui, Je te le dis, c'est tout à fait possible ! Vois, toutes Mes créatures sont rattachées à Ma puissance ; mais Mes enfants, eux, sont rattachés à Mon amour ! - Ma puissance ordonne, et il en va selon elle ; mais Mon amour souhaite seulement mener en toute mansuétude ses libres enfants ; toutefois, ceux-ci se bouchent les oreilles et ne veulent pas regarder la face de leur Père. Par conséquent, vu qu'ils sont libres autant que Je le suis, Je ne puis les aider s'ils ne le veulent pas. Ma puissance n'a pas de limites : mais Ma volonté est soumise à celle de Mes enfants. - Que chacun se mette ceci derrière les oreilles : Je suis votre Père, mais aussi votre Dieu, et, après Moi, il n'y a plus personne. Me voulez-vous comme Père ou comme Dieu ? - Vos actes Me donneront la réponse décisive.

[1.3.6] Prenez bien note de ceci : l'Amour n'habite que dans le Père et se nomme le Fils. Qui dédaignera Celui-ci tombera sous la puissance de la Divinité, sera éternellement privé de liberté, et la mort sera son sort, car la Divinité habite également dans les Enfers ; mais le Père réside seulement au Ciel. Dieu juge tout selon Sa puissance ; mais la grâce et la vie éternelle ne sont que dans le Père et s'appellent le Fils. La Divinité tue tout ; mais le Fils, ou l'Amour en Moi, possède la Vie, donne la Vie et vivifie.

[1.3.7] C'est le bon hôte et le Père économe qui dit cela à tous Ses enfants, afin qu'ils s'améliorent et puissent un jour entrer en possession de l'héritage que Je leur ai préparé et conservé si fidèlement depuis des éternités.

[1.3.8] Dis à tes amis et frères en tout amour : Moi, votre Père qui vous aime, Je tends déjà les bras pour vous serrer tous éternellement, oui éternellement contre Mon cœur. Qu'ils ne se détournent plus jamais de Moi et ne Me quittent plus des yeux ; et Mon regard leur dira, oui, il leur proclamera combien Je les chéris et leur veux sincèrement du bien.

[1.3.9] Dis-leur que j'ai détourné Mes yeux de leurs péchés et les ai lavés plus blancs que neige ; maintenant, il n'y a plus de pierre d'achoppement. Je ne veux plus être un Père invisible pour eux ; ils pourront toujours Me voir quand ils le voudront, Me taquiner, plaisanter et se réjouir avec Moi ; qu'ils déposent maintenant tous leurs soucis entre Mes mains.

[1.3.10] Oh ! avec quelle joie je m'occuperai d'eux désormais ! Oh ! que sont toutes les joies et béatitudes de Mes cieux devant le fait d'être aimé par Mes chers enfants en tant que Père unique et véritable !

[1.3.11] Vois, je vous fais cadeau de toutes les béatitudes, sauf d'une seule que Je me suis réservée : Mes enfants ne doivent nommer personne d'autre que Moi leur Père, oui, uniquement Moi ; car Je le suis vraiment, et le suis à bon droit, et personne ne peut Me prendre ce droit puisque Je suis l'Unique, le Seul et que, à part Moi, il n'y a plus personne.

[1.3.12] Vois, Je veux te les nommer par leur nom : (c'est-à-dire tes amis et frères) H1LV1TSSAASS*. Donne-leur à tous Mon message paternel et, s'ils le veulent, les portes du Ciel leur seront immédiatement ouvertes, ces portes qui sont les yeux de leur esprit. Aujourd'hui même, Je veux habiter dans leur cœur. Il n'y a plus qu'une seule chose qu'ils doivent encore faire avec persévérance, à savoir : laver leur chair de toute souillure avec l'eau du puits d'eau vive. Qu'ils prennent ensuite une baguette à moitié noire et à moitié blanche et la brisent en deux, qu'ils jettent alors la partie noire sous les pieds du monde et gardent la blanche pour eux, en signe qu'ils ont rompu pour toujours avec le monde et avec leur chair.

[1.3.13] Cela signifie qu'ils doivent rentrer sérieusement en eux-mêmes, se reconnaître à fond et M'avouer sincèrement les défauts qu'ils ont découverts dans leur cœur. J'en détruirai alors les immondices et les remplirai du feu du Mon divin amour paternel. Ainsi purifiés, ils se montreront ensuite au prêtre pour la confession, et Je les rejoindrai et célébrerai avec eux un repas d'allégresse sur l'autel.

[1.3.14] Dis-leur encore qu'ils ne doivent pas se laisser perturber par l'Eglise. Car chaque repas que J'honore, Je le purifie en esprit et en vérité, afin que celui qui veut le consommer puisse le faire sans crainte. Ce que je donne à Mes enfants est pur et ne sera pas profané par la forme extérieure, puisque Je l'ai béni. Je bénirai le temple, et le lieu où ils se rencontreront sera sanctifié ; car Moi, leur Père très saint, Je serai parmi eux, et on ne touchera pas à un seul de leurs cheveux.

[1.3.15] Assure-les que Mon amour les attend et que Je ne veux pas refermer Mes bras tant qu'ils ne reposeront pas tous ensemble contre Mon cœur ; ils pourront alors contempler leur Père très saint et plein d'amour, et leur joie n'aura pas de fin. Amen !

[1.3.16] Dis à tous ceux qui Me cherchent que Je suis constamment à la maison, que Je ne sors jamais, et que Je n'ai pas fixé certaines heures où l'on peut venir à Moi, comme le font les rois de la terre et les grands de ce monde. Ainsi, non seulement les jours de sabbat ou de fête, un cœur aimant M'est agréable ; et chaque minute, même la nuit, Je n'ai jamais verrouillé Ma porte à qui que ce soit. Vous pouvez frapper quand vous voulez, Je vous dirai toujours : "Entrez"

Bureau Mentions légales