Help

jakob-lorber.cc

La maison de Dieu

[1.14.9] "Enfants, ne criez pas de joie et ne vous réjouissez pas trop tôt ! Pleurez plutôt et repentez-vous d'abord avec moi et votre mère de notre grande faute. Considérez tout ce que nous avons perdu ! Il ne s'agit pas du Paradis terrestre dans toute l'abondance de ses biens, car, comme vous le voyez, dans Son infinie miséricorde, le Seigneur nous a tant redonné que nous pourrions facilement oublier la perte de ces exubérantes richesses en voyant les nouvelles preuves de Son incommensurable amour. Mais regardez les animaux se hâtant dans les airs, et ceux de la terre ferme, regardez l'herbe, les plantes, les buissons, tous les arbustes et les grands arbres, ainsi que les vents qui souillent ! Interrogez-les tous, et voyez si vous en obtenez une quelconque réponse !

[1.14.10] Je l'ai fait dès mon réveil et me suis convaincu que toutes ces choses sont devenues muettes pour moi et qu'elles ne comprennent pas le son de ma voix. Le gazouillement des oiseaux, le hurlement des bêtes, le murmure des sources et des ruisseaux, le bruissement de l'herbe, des plantes, des buissons, de tous les arbustes et de tous les arbres ont bien pénétré à mes oreilles ; mais je n'ai rien compris à tout cela et en ai été et en reste encore très effrayé !

[1.14.11] Voyez : je ne m'effraie pas que cette compréhension m'ait été ôtée, mais bien plutôt de l'immense perte de la grâce venant du Père très saint de toutes les créatures !

Bureau Mentions légales