Help

jakob-lorber.cc

Lettre de Paul aux Laodicéens

[3.17] Un cœur plein d'amour est le seul temple vivant agréable à Dieu, le Seigneur par le Christ, et pour Lui un tel cœur est préférable à un monde rempli de temples qui sont tous morts alors que le cœur est vivant et peut aimer Dieu et tous les frères! En conséquence, bâtissez à nouveau spirituellement ce temple en vous et sacrifiez toujours dans celui-ci de façon vivante au Seigneur!

[3.18] Ni le temple ni les cérémonies, ni les prêtres ni l'évêque, ni Paul ni ses disciples, ni le juif ni le grec, ni le prépuce et la circoncision des juifs ni le temple de Salomon ; par conséquent ni le grec d'origine, le Scythe, le païen, l'homme libre, l'esclave, ni le Sabbat, la Néoménie, l'année jubilaire ne sont quelque chose devant Dieu ; seul le Christ est tout en tout!

[3.19] Aussi, en tant que vous êtes les élus de Dieu, Ses saints et Ses biens-aimés, revêtez seulement le Christ grâce à l'amour, à la tendre compassion envers vos frères, grâce à l'amitié, à la bienveillance, à l'humilité, à la douceur et à la patience.

[3.20] En tout, supportez-vous les uns les autres et pardonnez-vous mutuellement de bon cœur ce que l'un a contre l'autre, alors Je vous pardonnerai et le Seigneur également comme vous vous pardonnez!

[3.21] Ne vous plaignez pas les uns des autres comme les païens qui ont leur propre tribunal, mais soyez conciliants et mutuellement indulgents, réglez vos affaires par le cœur et vous agirez mieux devant le Seigneur que si vous respectiez le plus scrupuleusement toutes les prescriptions de la loi de Moïse, lesquelles sont difficiles à observer et plus difficiles encore à tenir ; en effet, le Seigneur ne tire aucune satisfaction des préceptes de Moïse mais uniquement d'un cœur pur qui aime véritablement Dieu et les frères.

[3.22] Aussi, tenez-vous en avant tout à l'amour car lui seul vaut devant le Seigneur et il est l'unique lien de tout accomplissement et de toute perfection!

[3.23] C'est dans l'amour et au moyen de l'amour que règne la véritable et parfaite paix de Dieu dans votre cœur, paix à laquelle vous êtes appelés en un corps dans le Christ, notre Seigneur! Et lorsque vous L'en remerciez, remerciez Le toujours et éternellement en esprit et en vérité,

[3.24] mais non pas dans un temple mort qui n'est rien devant Dieu, le Maître et le Donateur de la vie, lequel ne regarde que le cœur et la paix en lui!

[3.25] En tout amour et dans la véritable et parfaite sagesse émanée de lui, laissez régner en abondance parmi vous la vivante parole du Christ! Instruisez-vous, exhortez-vous et édifiez-vous mutuellement par toutes sortes de choses et de considérations spirituelles,

[3.26] par les psaumes de l'amour, par des chants de louange et des hymnes spirituels ; chantez avec le cœur et ne poussez pas de vaines criailleries avec la bouche, de cette façon vous serez plus agréables au Seigneur que ne le sont les pharisiens, les juifs et les païens avec leurs vaines criailleries qu'ils poussent avec leurs lèvres à cause de l'or alors que leur cœur est plus froid que l'acier!

[3.27] Tout ce que vous ferez, - que ce soit des paroles ou des actes - accomplissez-les toujours au nom du Seigneur Jésus-Christ, et pour tout remerciez Dieu le Père par Lui, car Il est le médiateur entre Dieu et nous, - et dans Son cœur habite la plénitude du Père!

[3.28] Écoutez également, vous femmes de Laodicée: Le Seigneur, notre Dieu pour l'éternité veut que vous soyez parfaitement soumises à vos époux dans le Christ, notre Seigneur, car dans le mari vous avez la tête du Christ.

[3.29] Vous, époux, aimez vos femmes selon une juste mesure et ne soyez pas durs envers elles ; mais n'allez pas trop loin dans l'amour pour vos épouses afin de ne pas oublier le Seigneur a cause d'elles ; en effet l'amour pour le Seigneur doit être comme si vous n'aviez pas de femme .

[3.30] Et vous, enfants, obéissez parfaitement à vos parents en toute chose qui ne sont pas contre le Christ, car telle est Sa volonté et elle Lui est agréable.

[3.31] Vous, parents, ne rendez pas amère l'âme de vos enfants par de dures paroles et de mauvais traitements afin qu'ils ne deviennent pas farouches devant vous et ensuite des poltrons peureux et des hypocrites ; en effet, au moyen de l'amour vous pouvez rendre malléable un esprit obstiné, - mais un hypocrite et un flatteur sont incorrigibles.

[3.32] A vous, esclaves et serviteurs de vos maîtres, je vous le dis: Soyez-leur obéissants en toute choses qui ne sont pas contre le Christ, - non pas avec servilité pour plaire à vos maîtres mais dans la véritable simplicité de votre cœur et la constante crainte de Dieu.

[3.33] Tout ce que vous accomplissez pour vos maîtres, accomplissez-le comme si vous serviez le Christ, notre Seigneur, avec toute la fidélité de votre cœur, - et non pas comme si vous serviez les hommes - alors un jour vous recevrez le salaire de la gloire.

[3.34] Qui parmi vous commet l'injustice par sa domination la commet pareillement envers le Seigneur; car le Seigneur ne regarde pas si quelqu'un est maître ou serviteur mais seulement l’œuvre et la raison de l’œuvre.

[3.35] Par conséquent, qui commet des torts, un jour le Seigneur lui donnera le salaire mérité. Vous pouvez très bien duper les hommes mais le Seigneur ne Se laisse pas duper car votre cœur est toujours ouvert devant Lui.

[3.36] Quant à vous, maîtres donnant des ordres, je vous dis de bien considérer que vos serviteurs et vos esclaves sont également vos frères devant le Seigneur ; par conséquent accordez-leur toujours ce qui est juste devant Dieu! Donnez-leur au bon moment et avec amour dans le Christ le salaire mérité et considérez que nous avons tous un maître au ciel et que celui-ci est le Christ, le Saint de Dieu pour l'éternité!

[3.37] Ne vous écartez pas de la prière et priez sans relâche dans l'action de grâce, - non pas avec les lèvres mais en esprit et en vérité dans toute la simplicité de votre cœur et dans le véritable recueillement de l'amour pour le Christ, notre Seigneur!

[3.38] Priez également pour moi afin que le Seigneur veuille toujours m'ouvrir la porte de la parole vivante et que je puisse parler devant vous et devant tous les frères dans le Christ de Son grand mystère et de Son royaume. En effet, moi aussi, je suis encore lié au monde et je suis un homme tout à fait ordinaire qui ne peut prêcher que lorsque le Seigneur lui ouvre la porte de Sa grâce.

[3.39] Que votre conduite soit simple et sage devant et envers chaque personne, - également envers ceux du dehors. envers les juifs et les païens! Vous ne devez juger personne, - que ce soit un Scythe, un païen, un juif, un grec ou un non grec - adaptez-vous sagement selon le moment et les circonstances!

[3.40] Que vos paroles soient toujours pourvues d'amour envers chaque personne et qu'elles soient pleines du sel de la vraie sagesse émanée de Dieu ; puisez toujours à cette sagesse lorsque vous parlez avec quelqu'un afin qu'il comprenne combien la sagesse divine diffère de la sagesse des sages de ce monde.

[3.41] Moi, Paul, je pense que je n'ai rien omis de vous montrer de ce qui est au milieu de vous et comment est une mauvaise herbe vénéneuse, oui, un arbre à poison le plus violent, dont l'exhalaison étouffe tout. Aussi je n'ai rien de plus à dire contre vous!

[3.42] Mais, chers frères, que ce soit toujours entre vous une véritable cérémonie que de rendre gloire à Dieu, au Père dans le Fils, en esprit et en vérité, de L'aimer toujours plus que tout dans Son fils qui est mort sur la croix par amour pour nous tous, pour nous redonner la qualité d'enfants de Dieu que nos pères ont perdue tous ensemble depuis Adam.

[3.43] Pour l'amour de Dieu, je vous demande de porter des fruits dignes d'un complet détournement de votre nouveau paganisme dans la vivante Église de Dieu, laquelle habite en vous et non pas dans le temple, les vêtements et dans une quelconque cérémonie.

[3.44] L'amour de Dieu et la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soient avec vous, toujours et éternellement!

[3.45] Pour ce qui est de moi à Rome, le fidèle frère Tychique vous informera, lui que j'envoie maintenant vers vous et vers les Colossiens qui, comme vous et dans une mesure semblable, se sont laissés charmer par Satan.

[3.46] Saluez pour moi tous les chers frères et Nymphas ainsi que la fidèle communauté de sa maison; en effet, je lui rends témoignage qu'il est juste et toujours tel que je prie Dieu pour vous.

[3.47] Saluez également ceux de Colosses lorsque vous irez chez eux ; il en est quelques uns parmi eux que vous connaissez, ils sont toujours justes et fidèles dans la foi et l'amour pour Dieu.

[3.48] Lorsque les Colossiens auront lu leur lettre, lisez également la leur tout comme je vous demande pour l'amour de Dieu de leur faire lire la vôtre!

[3.49] En effet, elle leur est aussi nécessaire qu'à vous. Pour finir, je vous exhorte ici par écrit - tout comme Tychique vous en informera oralement - afin que cette lettre soit lue à toute votre communauté et à celle des Colossiens

[3.50] Mon salut de ma propre main: Souvenez-vous de mon amour! - La grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous!

[3.51] Écrit de Rome par Tychique et son compagnon Onésime qui sont tous les deux envoyés vers vous et vers les Colossiens.

Bureau Mentions légales