Help

jakob-lorber.cc

Lettre de Paul aux Laodicéens

[1.46] Oh! Qu'est-ce qui vous a charmés, vous qui êtes devenus libres par le Christ, au point que vous vouliez maintenant retourner à la mort ?!

[1.47] Avec quoi pourrais-je vous comparer qui pourrait vous toucher comme un bon tir atteint la cible ? - Oui, vous êtes semblables à une prostituée de cour qui habite dans une ville mais est pourtant une fille de bonne famille!

[1.48] Écoutez-moi et mettez-vous cela dans la tête! A quoi sert la bonne origine de la prostituée si sa chair est excitée comme celle d'un bouc mis à engraisser ?

[1.49] Ne courra-t-elle pas en tous sens dans sa chambre sous l'effet de l'aiguillon de la chair, ne penchera-t-elle pas la moitié de son corps tantôt à l'une tantôt à l'autre fenêtre et ne laissera-telle pas traîner ici et là son regard pour voir celui qui a embrasé et excité ainsi sa chair ?!

[1.50] Et lorsqu'elle l'apercevra, elle lui montrera par l'ardeur de ses yeux ce qu'elle veut, et dans sa concupiscence elle péchera dix fois plus avec lui qu'une prostituée dans le lit de la honte avec son courtisan.

[1.51] Ô voyez, vous Laodicéens, tel est votre portrait! - Mais savez-vous ce que fera à une telle prostituée le fiancé voulant honnêtement la demander en mariage, lorsqu'il passera devant sa maison et s'apercevra de sa honteuse excitation ?

[1.52] Il la rejettera immédiatement de son cœur et de sa bouche, désormais il ne la regardera plus et elle tombera ainsi dans la plus grande détresse!

[1.53] Le Seigneur agira de même envers vous ; en effet, il a dressé pour vous dans votre cœur un nouveau temple vivant où vous devez attendre Sa venue, mais vous dédaignez le temple, cette sainte chambre, et sous l'effet d'une forte excitation pour le monde vous courrez à la fenêtre du jugement et vous voulez forniquer avec le monde à cause de l'or, du paraître et de la soif de domination dont vous êtes avides!

[1.54] Je vous le dis: Le Seigneur Se retirera et vous laissera tomber dans toutes sortes de prostitutions, dans le vieux jugement et dans l'ancienne mort, si vous ne faites pas immédiatement marche arrière et si vous ne vous détournez pas complètement de vos gens d'églises désignés par vous mêmes, de votre temple, de votre jour de fête et de vos habits chamarrés. En effet, devant le Seigneur, tout ceci est une abomination, telle une courtisane prostituée qui est plus mauvaise dans son cœur que dix prostituées de Babel. -

Bureau Mentions légales