Help

jakob-lorber.cc

Lettre de Paul aux Laodicéens

[1.19] Écoutez-moi! Je vous le dis: Veillez bien à ne pas être séduits et spoliés par votre sagesse du monde et par les vains enseignements de ceux d'entre vous qui craignent plus les romains et les juifs aveugles que le Seigneur de majesté qui nous a libérés et par qui nous avons été créés ainsi que le ciel, la terre et toute chose !

[1.20] Lorsque j'étais parmi vous, vos sages selon le monde me demandaient quelle différence il y a entre Dieu et Son fils Jésus-Christ. - J'ai pris la parole et leur ai dit:

[1.21] "Entendez frères! Dieu est un et Christ est un. En effet s'il y a un seul Dieu, il y a également un seul Christ. Quelle différence y a-t-il entre Dieu et Christ ? - Dieu est l'amour et Christ est la sagesse en Dieu ou la lumière, la vérité, le chemin et la vie éternelle !

[1.22] En Christ habite physiquement toute la plénitude de la divinité et nous sommes parfaits en Lui ; Il est le fondement et la tête de toute splendeur, de toute puissance et de toute force, de toute autorité au monde et Il est un prince de toutes les principautés de la terre."

[1.23] Si moi, Paul, je vous ai dit cela en esprit et en vérité, comment vous laissez-vous maintenant tromper par les enseignements des hommes et les règles du monde ?!

[1.24] Vous avez été circoncis, sans main et sans objet tranchant, par le Saint-Esprit puisque vous avez abandonné votre vie pécheresse, laquelle était une puissante racine dans la chair de votre corps! C'était une véritable et vivante circoncision par le Christ!

[1.25] En effet, pour le monde, vous avez été ensevelis avec le Christ dans votre chair pécheresse par le baptême avec le Saint-Esprit et ensuite vous avez été ressuscités nouveau par le Christ au moyen de la foi vivante et de l'amour pour Lui.

[1.26] Que voulez-vous donc encore avec la vieille circoncision qui a cessé ? Que voulez-vous avec les cérémonies qui maintenant sont sans valeur parce que le Christ était là, qu'Il est ressuscité et nous par Lui ? Que voulez-vous avec le Sabbat alors que le Christ a travaillé chaque jour, travaille encore, qu'Il a fait de chaque jour un jour du Seigneur et n'a pas fêté le Sabbat !?

[1.27] Je vous connais, aussi je vous dis: Christ. tel qu'Il est, veut être pauvre dans le monde, mais vous, vous voulez de l'or! Voilà pourquoi vous voulez une maison de prière, un jour de fête et des vêtements chamarrés!

[1.28] Vous dites: Par le Christ, Son fils, Dieu a nulle part aboli les lois de Moïse mais bien plus confirmé celles-ci par le dernier repas du soir : aussi il fallait également une cérémonie de sacrifice.

[1.29] Moi, Paul, un juste apôtre du Seigneur, choisi par Dieu, je suis pourtant rempli de l'esprit de Dieu! Comment se fait-il donc que l'esprit de Dieu ne m'ait encore jamais indiqué cela alors qu'avant mon appel j'étais un esclave et un serviteur du temple beaucoup plus avide que vous ne l'étiez ?!

[1.30] Mais je veux maintenant vous dire: Quand l'esprit de Dieu m'a éveillé alors que je me rendais à Damas pour persécuter la jeune communauté du Christ, j'ai d'abord vu - dans mon aveuglement même - que le Seigneur veut être vénéré et adoré en esprit et en vérité et éternellement jamais par une cérémonie!

[1.31] En effet, parmi ceux que le Seigneur appelle à Son service, Il n'en a rendu aucun aveugle mais il fallait que je sois d'abord aveugle afin de perdre tout ce qui est du monde et qu'ensuite seulement je devienne le plus petit de Ses serviteurs!

[1.32] Pourquoi fallait-il que je devienne d'abord aveugle ? Parce que tout mon être était enseveli dans la matière du service du temple et que je devais en être sorti!

[1.33] Si le Seigneur m’a ainsi appelé sans cérémonie dans mon aveuglement, comment aurais-je dû faire du repas du soir une cérémonie ?!

[1.34] Ou bien n’est-ce pas ainsi comme me l'a toujours enseigné l'esprit de Dieu ?! Qui possède la lumière des yeux contemple les cérémonies du monde et s'en réjouit ;

[1.35] mais pour les aveugles, le monde avec ses cérémonies, son vieux service du temple et tous les habits chamarrés, s'est dissipé!

[1.36] Aussi, c'est une vérité éternelle que le Seigneur ne m'a pas appelé pour l'institution d'une nouvelle cérémonie mais pour la consolation (ou le relèvement) du cœur, pour lequel Satan a forgé ses lourdes chaînes depuis des millénaires ;

[1.37] pour prêcher à chaque homme la liberté de l'esprit et la paix de l'âme, et pour rompre par le Christ, Seigneur, l'ancien et rude lien de la mort.

[1.38] Mais que sert à moi et à vous mon enseignement, à quoi bon l'Évangile de Dieu si, libres vous voulez à nouveau vous acheminer vers la vieille mort ?

[1.39] A cause de la vie éternelle pour vous, je vous demande de vous détourner de tout ce que l'ancienne captivité à Babel a laissé à tous les juifs comme un lourd héritage!

[1.40] Voyez: Le Seigneur a anéanti Babel, la vieille prostituée du monde, car elle a apporté la mort à de nombreux peuples! Que gagnerez-vous si vous voulez faire de Laodicée une nouvelle Babel ?! Par conséquent, détournez-vous de ce qui pourrait causer à nouveau l'abomination de la désolation - dont a parlé Daniel(Daniel 11-31) lorsqu'il se trouvait dans le lieu saint!

[1.41] Le Christ vous a rendu vivants alors que vous étiez morts par vos péchés et par le prépuce de votre chair ; Il vous a remis tous les péchés que vous avez commis par le temple comme par votre prépuce.

[1.42] Il a effacé l'écriture de sang qui nous accusait tous et qui a pris naissance grâce aux principes du monde et Il a cloué nos noms sur la croix alors que par cette écriture nos noms étaient inscrits dans le livre du monde, dans le livre du jugement et dans le livre de la mort.

[1.43] Pourquoi voulez-vous donc maintenant arracher cette écriture de sang effacée par Dieu Lui-Même et clouée à la croix du jugement, de la honte, de la malédiction et de la mort ? Pourquoi voulez-vous échanger votre nouveau nom dans le Christ avec l'ancien nom qui fut écrit avec le sang dans le livre du jugement ?

[1.44] Ô vous fous aveugles capables de toutes les folies! Vous êtes devenus libres par le Christ et vous voulez redevenir des esclaves et des serviteurs du péché, du jugement et de la mort! N'avezvous donc pas entendu que celui qui est cloué sur la croix est maudit ?! -

[1.45] Le Christ a pris sur Lui votre infamie, votre honte, votre péché, votre jugement et votre mort. Comme un damné, il S'est laissé clouer sur la croix pour vous pour procurer à tous la pleine liberté devant Dieu et, afin que vous marchiez dans la gloire, Il a pris toute votre honte et votre infamie sur la croix!

[1.46] Oh! Qu'est-ce qui vous a charmés, vous qui êtes devenus libres par le Christ, au point que vous vouliez maintenant retourner à la mort ?!

[1.47] Avec quoi pourrais-je vous comparer qui pourrait vous toucher comme un bon tir atteint la cible ? - Oui, vous êtes semblables à une prostituée de cour qui habite dans une ville mais est pourtant une fille de bonne famille!

[1.48] Écoutez-moi et mettez-vous cela dans la tête! A quoi sert la bonne origine de la prostituée si sa chair est excitée comme celle d'un bouc mis à engraisser ?

[1.49] Ne courra-t-elle pas en tous sens dans sa chambre sous l'effet de l'aiguillon de la chair, ne penchera-t-elle pas la moitié de son corps tantôt à l'une tantôt à l'autre fenêtre et ne laissera-telle pas traîner ici et là son regard pour voir celui qui a embrasé et excité ainsi sa chair ?!

[1.50] Et lorsqu'elle l'apercevra, elle lui montrera par l'ardeur de ses yeux ce qu'elle veut, et dans sa concupiscence elle péchera dix fois plus avec lui qu'une prostituée dans le lit de la honte avec son courtisan.

[1.51] Ô voyez, vous Laodicéens, tel est votre portrait! - Mais savez-vous ce que fera à une telle prostituée le fiancé voulant honnêtement la demander en mariage, lorsqu'il passera devant sa maison et s'apercevra de sa honteuse excitation ?

[1.52] Il la rejettera immédiatement de son cœur et de sa bouche, désormais il ne la regardera plus et elle tombera ainsi dans la plus grande détresse!

[1.53] Le Seigneur agira de même envers vous ; en effet, il a dressé pour vous dans votre cœur un nouveau temple vivant où vous devez attendre Sa venue, mais vous dédaignez le temple, cette sainte chambre, et sous l'effet d'une forte excitation pour le monde vous courrez à la fenêtre du jugement et vous voulez forniquer avec le monde à cause de l'or, du paraître et de la soif de domination dont vous êtes avides!

[1.54] Je vous le dis: Le Seigneur Se retirera et vous laissera tomber dans toutes sortes de prostitutions, dans le vieux jugement et dans l'ancienne mort, si vous ne faites pas immédiatement marche arrière et si vous ne vous détournez pas complètement de vos gens d'églises désignés par vous mêmes, de votre temple, de votre jour de fête et de vos habits chamarrés. En effet, devant le Seigneur, tout ceci est une abomination, telle une courtisane prostituée qui est plus mauvaise dans son cœur que dix prostituées de Babel. -

Bureau Mentions légales