Help

jakob-lorber.cc

La maison de Dieu

[1.6.1] Détourne maintenant ton regard de la terre et lève-le vers le soleil, lequel est une fidèle image de ceux qui sont nouvellement nés. Regarde-le avec attention, et tu remarqueras bientôt que des taches se trouvent parfois à sa ceinture. Vois : ce sont comme vous le dites des explosions de l'intérieur vers l'extérieur du soleil, semblables aux jets de feu de la terre ; elles proviennent des éruptions de la colère de la Divinité et sont de petites manifestations de Sa puissance destructrice qui se fait reconnaître en partie sur les mondes - tout selon la nature de ceux-ci et la grandeur des taches - par de grandes ou de petites tempêtes. Toutefois, sur ces terres, l'Amour est d'autant plus actif et adoucit tout par l'eau de Sa compassion et, sur le soleil, par les flots de l'océan sans fin de Sa grâce. Vois : ainsi tout est remis dans l'ordre le plus parfait, et, hors de cet ordre, dans lequel Je suis l'Amour éternel Lui-même depuis l'éternité des éternités et par lequel fut fait tout ce qui existe, rien ne peut se former ou prendre naissance. Celui qui sort de cet ordre pour suivre sa liberté agit contre l'Amour et contre la Vie, - et périra à jamais.

[1.6.2] Maintenant, tu as regardé le soleil et en as compris la nature qui est simple et doit l'être, s'il veut accomplir la fonction pour laquelle il a été placé là selon l'ordre de l'Amour.

[1.6.3] Tourne ensuite ton regard vers la renaissance de l'esprit, vers le peuple de Dieu, vers la loi de l'amour, vers la vie de la liberté dans la lumière de la grâce, laquelle émane des eaux de la compassion, et le soleil planera, dévoilé de ses mystères, devant tes yeux ; et pas un seul de ses recoins ne te restera caché.

[1.6.4] Vois : le soleil aussi a des pôles, par lesquels toute sa lumière et sa chaleur provenant du centre de paix de la grâce se répandent sur son entière surface. Et s'il n'avait pas le point de repos des pôles, il n'aurait pas de lumière. Car vois, la paix est indispensable à la réception de la lumière et de la chaleur, et doit être semblable à la paix de l'amour de Dieu ; la réceptivité à la Vie et à la lumière ne vient que par la paix.

[1.6.5] Vois : si l'air est tranquille, l'atmosphère est pure et sereine sur la terre ; mais dès que soufflent des vents violents dans différentes directions, de noirs nuages viennent bientôt assombrir la lumière.

[1.6.6] Vos désirs sont semblables aux vents : ils vous entourent de soucis de toutes sortes qui empêchent la lumière de la grâce de s'écouler en vous, comme les nuages poussés par les vents empêchent les rayons du soleil de tomber sur la terre.

[1.6.7] C'est pourquoi vous ne devriez pas vous faire de soucis, mais plutôt remettre vos désirs - et les peines qui en résultent - entre Mes mains, afin d'obtenir la paix, sans laquelle Je ne puis M'écouler en vous.

[1.6.8] Vois : selon l'ordre que J'ai établi, la terre tourne régulièrement autour de la paix de ses pôles par la puissance de Mon amour, afin que chacune de ses faces soit éclairée ; de même, tous vos actes doivent provenir de cet amour, lequel vous fut donné dès l'origine et plus tard selon votre maturité par la Parole de l'Amour éternel au sein de la loi de la grâce et de la miséricorde. Autant la nuit rafraîchit-elle la terre, l'amour vous rafraîchira, et vous serez éclairés par la lumière de la grâce aussi bien que le jour éclaire la terre.

[1.6.9] Vous devriez être comme l'hiver, qui est froid dans le repos, mais ainsi plus apte à prendre la chaleur jusqu'aux plus grandes profondeurs de la terre. Et celui qui a accueilli l'hiver accueillera aussi le printemps, - lequel est semblable à la première vie de l'amour en vous, - et accueillera l'été, - qui amène avec lui la plus grande activité de la vie de l'amour - lequel s'est fortifié en vous par la grâce, - et il s'ouvrira au calme de l'automne enrichi des fruits des œuvres de l'amour et de la grâce qui vous permettront d'entrer en tant que tout à fait nouvellement nés dans la vie du soleil, de contempler la face de votre Père saint, et d'éclairer, tout comme le soleil, l'univers entier par la grande force de la grâce, de l'Amour, et de la compassion de votre Père infiniment bon et saint.

Bureau Mentions légales