Help

jakob-lorber.cc

Grand Evangile de Jean

[5.211.8] Prenez un grain de blé et mettez-le en terre : il va immanquablement pourrir et disparaître en tant que ce qu'il est aujourd'hui ; mais de cette pourriture, vous verrez naître une tige, au haut de laquelle se formera bientôt un épi garni de cent grains. Pourtant, qui, parmi vous, peut voir dans ce grain une si grande force, qui doit pourtant s'y trouver, sans quoi cet unique grain ne produirait jamais un épi de cent grains semblables ?

[5.211.9] Nous voici à présent avec cent grains que nous mettrons également en terre ! Il en sortira cent autres épis, chacun de cent grains, ce qui fait au total dix mille grains. Voyez-vous, ces dix mille grains, ces cent tiges et épis devaient bien être déjà présents en esprit dans le premier grain, tout comme ce grain lui-même devait être déjà contenu dans cet unique grain qui, le premier, tomba de la main de Dieu dans un sillon fertile de cette terre, car on ne peut imaginer qu'une reproduction eût été possible sans cela. Vous avez là encore la preuve que l'infini et l'éternel sont présents même dans un grain de blé.

Bureau Mentions légales