Help

jakob-lorber.cc

La maison de Dieu

[1.14.10] Je l'ai fait dès mon réveil et me suis convaincu que toutes ces choses sont devenues muettes pour moi et qu'elles ne comprennent pas le son de ma voix. Le gazouillement des oiseaux, le hurlement des bêtes, le murmure des sources et des ruisseaux, le bruissement de l'herbe, des plantes, des buissons, de tous les arbustes et de tous les arbres ont bien pénétré à mes oreilles ; mais je n'ai rien compris à tout cela et en ai été et en reste encore très effrayé !

[1.14.11] Voyez : je ne m'effraie pas que cette compréhension m'ait été ôtée, mais bien plutôt de l'immense perte de la grâce venant du Père très saint de toutes les créatures !

[1.14.12] Car sachez bien que tout ce que j'ai perdu, vous l'avez perdu également, vu que vous avez péché à cause de moi et avec moi, à l'exception d'un seul, que je ne suis plus digne de nommer mon fils ; lui seul est resté dans la puissance et la force de l'abondance de la grâce et de la bénédiction, pur et juste devant les yeux du très saint et très bon Père, et devant Son amour et Son Esprit.

[1.14.13] Et celui-là, c'est mon bien-aimé Abel, que le Seigneur, dans Sa justice, nous a également ôté, car mes yeux ne l'aperçoivent nulle part, et cela certainement afin que nous tous puissions nous rendre compte de ce que cela veut dire d'être privés de la grâce de l'amour éternel, et de tomber sous la sévère justice du Seigneur par le péché de légèreté et de désobéissance envers la loi si douce de l'amour, et les commandements si faciles de la grâce.

Bureau Mentions légales