Help

jakob-lorber.cc

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Résultats 0 - 20 de 3149

[MDD 1.0.10] Si, dans un ouvrage où sont expliquées toutes les choses créées dès leur origine, - pour ainsi dire à travers des âges presque immémoriaux - où leur évolution matérielle et surtout spirituelle est exposée de façon suffisamment claire, et qu'il se trouve encore quelqu'un pour déplorer un manque de profondeur dans la vue du monde, vraiment ! dans tous les cieux, il ne trouvera pas de collyre pour le guérir de sa très regrettable myopie !

[MDD 1.6.1] Détourne maintenant ton regard de la terre et lève-le vers le soleil, lequel est une fidèle image de ceux qui sont nouvellement nés. Regarde-le avec attention, et tu remarqueras bientôt que des taches se trouvent parfois à sa ceinture. Vois : ce sont comme vous le dites des explosions de l'intérieur vers l'extérieur du soleil, semblables aux jets de feu de la terre ; elles proviennent des éruptions de la colère de la Divinité et sont de petites manifestations de Sa puissance destructrice qui se fait reconnaître en partie sur les mondes - tout selon la nature de ceux-ci et la grandeur des taches - par de grandes ou de petites tempêtes. Toutefois, sur ces terres, l'Amour est d'autant plus actif et adoucit tout par l'eau de Sa compassion et, sur le soleil, par les flots de l'océan sans fin de Sa grâce. Vois : ainsi tout est remis dans l'ordre le plus parfait, et, hors de cet ordre, dans lequel Je suis l'Amour éternel Lui-même depuis l'éternité des éternités et par lequel fut fait tout ce qui existe, rien ne peut se former ou prendre naissance. Celui qui sort de cet ordre pour suivre sa liberté agit contre l'Amour et contre la Vie, - et périra à jamais.

[MDD 1.9.12] Vois et entends - yeux et oreilles grand ouverts - ce que dit la colère furieuse de la Divinité ! Toutefois, personne ne comprit Son langage, sinon l'Amour éternel qui, au moment de l'explosion de Son courroux protégea le couple nouvellement créé et repentant sur la terre hurlante. Il empêcha les grandes flammes de la fureur de s'abattre sur le lieu du repentir d'Adam et de l'affliction d'Eve, grâce à la puissance et à la force de Sa Miséricorde.

[MDD 1.11.20] Tu as parlé aux montagnes, et elles t'ont répondu ; tu as interrogé la mer, et elle t'a donné la réponse désirée ; tu as dirigé ta voix vers les profondeurs de la terre, et tu as appris, ce que tu voulais savoir : tu as adressé la parole à tous les arbres, aux buissons, aux plantes et aux brins d'herbe ils t'ont donné leur nom et t'ont respectueusement expliqué leurs propriétés et l'usage qui en découle pour vous, selon ton libre arbitre ; de même, tous les animaux à qui tu as fait entendre ta voix t'ont donné, chacun à sa manière, une réponse intelligible et des plus précise en te montrant de quelle façon ils sont destinés à ton service et totalement soumis à ta volonté ; les vents, eux, t'apprirent à les utiliser selon ton bon désir. Et Eve vit et entendit également tout cela.

[MDD 1.11.26] Maintenant que je vous ai conduits, que je vous ai tout montré et expliqué parfaitement selon la volonté de l'Amour éternel, ma tâche d'envoyé de l'Amour du Père de toute sainteté et de toute bonté est accomplie ; il faut que je disparaisse à vos yeux, mais je vous suivrai pas à pas de façon invisible et contrôlerai chacun de vos actes selon la volonté immuable de Jéhovah.

[MDD 1.13.10] Eve et Caïn vinrent aussitôt au-devant de lui ; ils étaient les seuls qui s'étaient inquiétés de son absence durant toute la journée, car ils ignoraient où il était allé. Tous les autres ne s'en étaient pas préoccupés, sachant bien qu'ils n'avaient pas à se soucier d'Adam, le père de leur chair, le jour du Seigneur ; car ils étaient les enfants de la bénédiction, et, en ce jour, leurs pensées étaient tournées vers Dieu et Son amour éternel, ôtant ainsi à leur père une grande partie de son fardeau. Adam leur fit part de sa découverte ; Eve s'en réjouit grandement, et, avec l'aide de Caïn, elle usa des baies selon les explications de son époux.

[MDD 1.15.2] "O frère ! Pourquoi as-tu mangé la chair du serpent, alors qu'il y a ici des fruits en quantité pour apaiser ta faim ? Vois, notre père a bu du jus de la plante qu'il ne connaissait pas et que le serpent malin et rusé, avec toute la maîtrise de sa méchanceté illimitée, avait préparée pour sa perte et celle de ses descendants ; notre père pécha devant le Seigneur de toute justice, et vous tous avec lui. Je suis moi-même devenu accablé par le poids de cette faute devant Dieu, et, tout comme vous qui avez bu du suc de la perdition, j'ai dû expier et quitter le Paradis ; il a fallu que je prenne sur moi votre fardeau corporellement, votre bénédiction spirituellement, et, à cause de vous, je suis devenu doublement affligé.

[MDD 1.15.5] Pourquoi devrais-je expier une faute dans laquelle je n'ai jamais trempé, vu que je suis seulement le fruit du péché, et non la cause de celui-ci ? - J'ai été privé de bénédiction pour cette raison, alors qu'elle vous est donnée à tous en abondance ; pourquoi devais-je me traîner péniblement, marqué par la malédiction imméritée de Jéhovah, alors que vous sautiez tous comme des cerfs ?

[MDD 1.17.19] A cet effet, tu mettras d'abord du bois sec en travers du foyer, puis tu y poseras le sacrifice sanglant et l'allumeras ensuite avec le feu qui se trouve dans la pierre, ainsi que je te l'ai déjà expliqué.

[MDD 1.19.11] S'il existe en toi une quelconque connaissance de la vérité, alors explique-moi ce que tu viens de me dire ; convaincs-moi, et je veux bien te croire et agir selon tes exigences."

[MDD 1.20.30] La voix s'exprima une fois de plus et dit : "Caïn, qui fait le mal est un pécheur ; qui récompense le mal par le mal est un serviteur du péché ; qui fait le bien pour le mal s'est acquitté entièrement de sa faute, et qui fait le bien en abondance est digne de ses frères. Mais devant Dieu, une seule chose compte : faire le bien et donner la vie en échange de la mort !

[MDD 1.20.32] Mais tu dois expier mon sang par tes larmes de repentir jusqu'à ce que la tache de ton front en soit lavée ; tu conduiras aussi ta femme et tes enfants dans la crainte du Seigneur. Si tu agis ainsi librement par crainte de Dieu, tu resteras le banni que tu es ; mais dans l'amour, tu toucheras le cœur endurci de la justice.

[MDD 1.21.4] Vois : tous reculèrent de quelques pas et suivirent la volonté et l'intuition de Caïn qui pria devant tous en pleurant : "O Toi, Dieu infiniment juste, grand et saint, aie la bonté d'abaisser Ton regard vers nous, vermisseaux dans la poussière de notre impuissance devant Toi, le Tout-puissant ; nous n'osons pas lever les yeux vers Ton inexprimable sainteté à cause de notre grande faute ! Oh, voit notre faiblesse et ne nous laisse pas périr, pauvres pécheurs repentants que nous sommes !

[MDD 1.21.10] Vois : du nuage saturé de bénédiction, une voix se fit entendre et exprima des paroles intelligibles qui disaient : "Ecoute, Caïn ! J'ai changé Ma justice en amour ; toutefois, l'amour sera seulement avec ceux qui, à l'avenir, le chercheront non seulement dans la nécessité et la détresse, mais aussi dans leur joie et leur liberté !

[MDD 1.23.4] Cependant, toi en tant que législateur, tu es libre de toute règle, car ta liberté doit être sacrée à cause de la loi ; si tu étais lié à celle-ci, tu t'entraverais dans ton champ d'action dans la sphère de la liberté nécessaire et elle te rendrait prisonnier. C'est pourquoi, tu dois te trouver hors de la loi, libre comme celui qui ne la connaît pas. Mais chacun de tes actes doit être pour tes sujets la parfaite expression de celle-ci ; et ce que tu veux, ils doivent l'exécuter exactement de la manière que tu l'exiges, - et tout ce qu'ils feront découlera purement de ta volonté."

[MDD 1.26.7] Mais qu'arriva-t-il par cette tromperie réciproque ? Rien d'autre que le pire que vous puissiez vous représenter, à savoir : finalement, ce furent les serviteurs qui s'emparèrent par ruse du pouvoir en convainquant Hanoc avec une astuce des plus raffinée qu'il n'était plus un prince, mais le dieu de son peuple et qu'il serait dégradant pour son infinie grandeur et son inexprimable splendeur de donner des lois à des vermisseaux terrestres ; par conséquent, en considération de sa sublime sainteté, ils voulaient bien s'occuper de cette affaire avilissante ; ainsi, Hanoc n'aurait rien d'autre à faire que de manifester par un signe sa satisfaction ou sa désapprobation et de leur accorder l'immense grâce d'accepter les trésors qu'ils rassembleraient pour lui en grande quantité.

[MDD 1.27.21] C'est pourquoi je suis d'avis de le rendre soumis vis-à-vis de nous et de le laisser expier peu à peu sa méchanceté envers le peuple, au lieu que celui-ci rende hommage à sa majesté ; ensuite, il pourra prendre son légitime tribut sur son propre dos et s'en aller où il voudra."

[MDD 1.27.30] Je puis vous assurer catégoriquement que si nous instruisons le peuple de cette façon et le traitons selon les conseils de Hlad, nous en retirerons des avantages considérables ; et je crois même que le vieux Dieu ne nous disputera pas notre pouvoir si nous lui offrons en plus un sacrifice. Je suis même certain qu'Hanoc apprendra par le peuple ce que les deux orateurs judicieux et expérimentés qui m'ont précédé, c'est-à-dire Huid et Hlad, ont déjà sagement mentionné.

[MDD 1.27.32] Tous les autres reprirent place sur leurs sièges, mais Farak (le cruel) resta debout et scruta gravement du regard les visages autour de lui, comme s'il voulait s'assurer que les orateurs n'avaient rien dissimulé de leurs pensées, par crainte de les exposer ouvertement ; et ce que ses yeux cherchèrent vainement lui fut bientôt révélé par sa raison. Il se mit à parler avec violence, n'épargnant personne, et ses paroles faisaient penser au tranchant d'une épée sur un champ de bataille :

[MDD 1.28.25] Voyez, mes frères, c'est là le seul salaire que je mérite, et je ne crois pas que ma demande soit injuste, car je sais trop bien maintenant que le vieux Dieu ne peut m'accorder ni grâce ni miséricorde à cause de Sa sainteté que je suis seul à avoir outragée d'inexprimable façon.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Bureau Mentions légales