Help

jakob-lorber.cc

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Résultats 80 - 100 de 14060

[MDD 1.11.13] Car la terre, et tout ce qu'elle portait, était soumise à la volonté d'Adam ; et la mer et toutes les eaux obéissaient fidèlement au moindre de ses signes et lui étaient soumises de leur surface à leur plus grande profondeur ; elles offraient respectueusement à leur maître de quoi poser un pied ferme sur elles, s'il lui plaisait de s'y promener ; et tous les vents lui étaient soumis, tous les animaux sur terre, dans les eaux et dans les airs obéissaient à sa voix.

[MDD 1.11.15] "Eve, ma femme, vois : le Seigneur de toute puissance et de toute force nous a bénis ; offrons-Lui nos cœurs, afin que Sa bénédiction prospère sur la terre selon Sa promesse solennelle et que, par toi, elle puisse voir la lumière de la grâce en qualité de nouveaux habitants de ce lieu !"

[MDD 1.11.19] "Adam ! Tu as beaucoup appris lors de ce long voyage sur la terre tu en as vu les continents, les eaux, et aussi tout ce qui s'y trouve, croît et se meut en surface et en profondeur. Tu as vu tous les animaux, depuis le grand mammouth jusqu'au plus petit ver rampant ; tu as aperçu le puissant requin et toutes les bêtes des eaux, jusqu'aux plus minuscules habitants de la goutte d'eau ; et tu as vu aussi tous les volatiles des airs, du grand aigle au léger papillon, et, partant de celui-là, jusqu'au plus petit moucheron ; tu as mis à l'épreuve toutes leurs forces, leurs capacités et leur utilité ; et tu as pu voir combien l'Amour éternel a pris grand soin de toi et, à travers toi, également d'Eve.

[MDD 1.11.21] Vois maintenant, Adam, et toi aussi, Eve ! Tout cela ne t'est pas donné comme te furent données la vie et ta compagne, Eve, par l'Amour éternel, mais Sa grande grâce t'en a fait cadeau, et tu ne pourras le garder qu'aussi longtemps que tu en feras un usage conforme à la volonté du Père très saint. Mais une chose après l'autre s'éloignera du champ de ta puissance si tu ne gardes pas ton cœur tout à fait pur devant la face de Jéhovah. C'est pourquoi, sois sage, comme le Père très bon et très saint l'est Là-haut, au-dessus de toutes les créations, et dans les profondeurs en dessous de celles-ci.

[MDD 1.11.24] Vois, Adam, et toi, Eve, écoute maintenant ! Vous êtes encore dans le Paradis où l'Amour éternel vous a placés avant et après votre péché, et avant et après la grande destruction ; mais, si vous deviez oublier d'observer fidèlement la loi de l'amour et les commandements de la sagesse du Père très saint, vous serez chassés de ce beau jardin par cette épée flamboyante. Vous ne pourrez plus y revenir pendant toute votre vie corporelle jusqu'au temps de la promesse, - et il en sera de même pour tous vos descendants, - et ce sera alors en qualité d'enfants de la libération et de la nouvelle création de l'amour éternel qui en découlera.

[MDD 1.11.30] Et vois : tout ce qu'Adam reçut en cadeau, Je veux vous le donner en don durable, et Je vous donnerai bien davantage encore, et des choses infiniment plus grandes que celles-ci, des choses provenant de Ma grandeur même. Tout ce qui est Mien doit être vôtre si vous M'aimez et ne faites rien d'autre que de M'aimer !

[MDD 1.12.4] Remarquez bien : J'ai laissé grandes ouvertes les portes de Mon Ciel. Si quelqu'un veut y entrer, qu'il vienne et vienne bientôt, qu'il vienne même immédiatement ; car le grand temps de la grâce est venu, et la nouvelle Jérusalem descend vers vous sur la terre, afin que tous ceux qui M'aiment puissent l'habiter. Et tous ceux qui s'y trouveront seront rassasiés de pain et de miel, boiront à grands traits l'eau pure de toute Vie et la puiseront en abondance dans le puits de Jacob.

[MDD 1.12.9] C'est pourquoi Je vous ai montré de façon très détaillée, jusque dans ses plus petits éléments, Mon vaste foyer qui existe depuis des éternités. Je vous ai présenté la Création du commencement à la fin et le premier être humain dès son origine. Je vous le montrerai encore jusqu'à sa fin et vous ferai voir également la grande prostituée et la Babylone détruite, puis vous conduirai dans Ma grande ville sainte où Je vous réserverai une habitation éternelle si vous M'aimez comme Je vous aime par-dessus tout.

[MDD 1.13.2] Vois maintenant ce qui arriva par la suite ! Au jour du Seigneur, qui lui fut ordonné dans son cœur d'abord par l'Amour éternel Lui-même et plus tard et à plusieurs reprises par l'ange comme un jour de repos en mémoire du grand acte de l'Amour miséricordieux, pendant lequel il avait le loisir de contempler respectueusement l'incommensurable sainteté de Dieu, le Père plein de bonté, ce jour-là, Adam s'en alla seul admirer la beauté de la région ; le monde le ravit tellement, qu'en pensée, il s'écarta complètement de Dieu.

[MDD 1.13.7] Vois, le vent se mit à bruire dans le feuillage, et il en comprit le bruissement qui disait : "Cueille les baies de mes rameaux et extrais-en le jus ; bois-le, et mon nom et mon usage te seront révélés !"

[MDD 1.13.10] Eve et Caïn vinrent aussitôt au-devant de lui ; ils étaient les seuls qui s'étaient inquiétés de son absence durant toute la journée, car ils ignoraient où il était allé. Tous les autres ne s'en étaient pas préoccupés, sachant bien qu'ils n'avaient pas à se soucier d'Adam, le père de leur chair, le jour du Seigneur ; car ils étaient les enfants de la bénédiction, et, en ce jour, leurs pensées étaient tournées vers Dieu et Son amour éternel, ôtant ainsi à leur père une grande partie de son fardeau. Adam leur fit part de sa découverte ; Eve s'en réjouit grandement, et, avec l'aide de Caïn, elle usa des baies selon les explications de son époux.

[MDD 1.13.12] Et vois, il but de ce jus à grands traits, puis en donna à Eve et à Caïn. Finalement, tous le dégustèrent, à l'exception d'Abel, qui n'était pas présent ; car le feu brûlait encore sur l'autel qu'il avait dressé pour sacrifier à la sainteté et à l'Amour de Jéhovah, ce qui était agréable au Seigneur.

[MDD 1.13.17] A présent, quitte ton autel de sacrifice, place-toi à ma gauche, afin que ma droite reste libre pour châtier les transgresseurs, et suis-moi dans l'habitation du péché ! Lorsque j'aurai éveillé les pécheurs endormis de l'enivrement de la luxure et qu'ils fuiront, pris de terreur, apporte à tes parents charnels une petite partie des dons perdus et remets-les leur, afin de les réconforter lorsqu'ils tomberont à terre, épuisés et pleurants, dans un pays très éloigné qui s'appelle "Ehuehil" ou "Terre d'asile". Alors, élève aussi là-bas un autel de sacrifice semblable à celui-ci, qui brûlera sans cesse désormais, même sous les eaux qui couvriront plus tard toute la terre ; et cet autel deviendra une montagne inaccessible à tout mortel jusqu'au grand temps de tous les temps où elle abaissera son faîte jusque dans la plaine qui s'appellera "Bethléem" ou "Petite ville du grand Roi", laquelle deviendra plus tard la plus grande de toute la terre ; car sa lumière luira plus fort que tous les esprits de tous les soleils. Et sur ce nouvel autel dressé dans ce pays d'exode, tu apporteras des actions de grâce au Seigneur venant de tous les royaumes de la terre, afin que la vie devienne supportable aux pécheurs, que les repentants soient fortifiés et les affligés trouvent la consolation !"

[MDD 1.13.32] Alors Adam retomba face contre terre, pleura et cria de toutes ses forces : "Seigneur, Toi grand Dieu tout-puissant dans l'immense gloire de toute Ta sainteté ! Ne ferme pas complètement le cœur de Ton Amour illimité et de Ta miséricorde devant moi qui suis si faible devant Toi ; donne-moi juste la force qu'il faut pour que je sois capable, moi, le plus indigne de tous, de fuir devant le jugement de Ta sainte volonté, auquel sont soumises toutes Tes créatures, comme je le suis moi-même, de la tête aux pieds. Seigneur, entends ma supplication !"

[MDD 1.13.43] "Vois, Abel : de tous les sacrifices que tu as offerts au Seigneur de la sainteté dans la pureté de ton âme, il ne Lui en était pas de plus grand ni de plus plaisant que celui-ci ! C'est pourquoi, prends cette épée de justice de la main de ton frère d'En-haut, selon la volonté du Seigneur ; - car vois, nous sommes les enfants d'un seul et même Père saint - et fais-en ce que tu veux, selon la puissance de la sagesse et la force de l'amour, pour le bien des tiens. Allume en eux la flamme de la vie devenue faible, embrase à nouveau leur amour envers l'Amour du Père très saint, et attise la flamme de la juste crainte de Dieu dans leurs cœurs ! Je ne t'abandonnerai pas, mais viendrai avec joie à tes côtés, invisible ou visible, selon ton désir, toujours prêt, mon très cher frère, à te servir dans la volonté du Seigneur.

[MDD 1.14.1] Vois : Abel tomba à genoux, éperdu de joie devant l'immense grâce d'En-haut et dit : "O Toi, Père bien-aimé, très grand, très saint et très bon, vois ici devant Toi Ton humble serviteur dans la poussière et le sentiment de sa plus profonde indignité face à Toi, le Tout-Puissant, le Tout-miséricordieux ; vois-le tourner son regard depuis tout en bas vers les plus grandes hauteurs qui sont les Tiennes, et entends les supplications d'un enfant qui demande grâce pour ses faibles parents et tous ses frères et sœurs; ne me reprends pas la force dont Tu m'as fait le cadeau si précieux, et laisse-la dans Ta bonté s'écouler sur eux avec la puissance nécessaire, pour la rémission des péchés et le retour à la vie qui vient de Toi !

[MDD 1.14.2] Et fasse Ta miséricorde que cette région soit transformée selon Ton bon plaisir, afin qu'elle devienne fertile, que les faibles y trouvent de quoi fortifier leurs membres et puissent apaiser leur soif brûlante à une source d'eau fraîche où boiront aussi les animaux aptes à les aider et obéissant à leur volonté.

[MDD 1.14.4] A présent, écoute bien ce qui arriva dès que le pieux Abel eut achevé sa prière, qui Me fut agréable : vois, un vent rafraîchissant se mit à souffler sur le désert aride ; de clairs nuages voilèrent l'horizon et il commença à pleuvoir sur tout le désert ; avec la forte pluie de Jéhovah, des graines de semences de toutes sortes tombèrent en abondance, et l'eau traça de petits sillons dans le sable inculte. Et, en un instant, le vaste désert devint vert, couvert d'herbes, de plantes, de buissons et d'arbres de mille sortes ; et à l'endroit où le pieux Abel s'était agenouillé, Me priant en esprit et en vérité, poussa un grand arbre montant presque jusqu'aux nuages, avec de belles branches et de larges feuilles, couvert de fruits agréables au goût sucré ; il lui fut donné le nom de "Bahahania" (ce qui veut dire "Réconfort et consolation des faibles", connu chez vous actuellement sous le nom d'arbre à pain).

[MDD 1.14.10] Je l'ai fait dès mon réveil et me suis convaincu que toutes ces choses sont devenues muettes pour moi et qu'elles ne comprennent pas le son de ma voix. Le gazouillement des oiseaux, le hurlement des bêtes, le murmure des sources et des ruisseaux, le bruissement de l'herbe, des plantes, des buissons, de tous les arbustes et de tous les arbres ont bien pénétré à mes oreilles ; mais je n'ai rien compris à tout cela et en ai été et en reste encore très effrayé !

[MDD 1.14.11] Voyez : je ne m'effraie pas que cette compréhension m'ait été ôtée, mais bien plutôt de l'immense perte de la grâce venant du Père très saint de toutes les créatures !

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Bureau Mentions légales