Help

jakob-lorber.cc

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Résultats 60 - 80 de 14060

[MDD 1.8.11] Adam vit ce qui se passait sous l'arbre, et la deuxième Eve lui plut tant qu'il ne remarqua pas qu'elle n'était qu'un serpent. Vois, il s'enflamma également dans sa convoitise et son désir envers elle ; il prit le fruit défendu venant du giron d'Eve avec un plaisir voluptueux et devint infidèle à son amour ; et, dans sa jouissance, il se reconnut comme étant le premier qui se perdit par la grande vanité de son égoïsme dans le royaume de lumière de l'Amour éternel, et qui tomba dans l'océan de colère de la Divinité, Laquelle reste éternellement inexorable et donne la mort.

[MDD 1.9.4] L'Amour éternel vit que chacune de ces larmes furent trouvées justes par Adam, le fils de l'Amour miséricordieux ; et la chaleur de l'Amour éternel consolida ces pleurs en de petits cailloux, et leur nom fut "Urim", en signe symbolique de la juste affliction d'Eve. Vois : une larme tomba sur le buisson d'épines la protégeant ; cette larme était celle de l'innocence perdue, et elle colora la fleur blanche du buisson ; alors, ses fleurs devinrent rouges en signe de l'innocence perdue d'Eve. Vois, les humains connaissent bien toute la végétation de la terre -, mais ils ignorent sa véritable signification en esprit et en vérité, et ils l'ignoreront jusqu'au jour de leur renaissance - qu'ils doivent tout d'abord s'approprier - laquelle est la compassion de l'Amour éternel se manifestant dans la grâce de la délivrance.

[MDD 1.9.9] Vois : il y eut alors un combat acharné entre l'Amour éternel miséricordieux touché une fois de plus par le repentir et l'affliction de Ses créatures et la Divinité courroucée voulant tout détruire pour la réparation de Son incorruptible sainteté.

[MDD 1.9.10] Vois : les flammes de colère de la Divinité s'abattirent sur la terre plus rapidement que l'éclair, la pénétrèrent jusque dans son milieu et l'enflammèrent d'une extrémité à l'autre ; et les flammes dévorantes montèrent jusqu'à la lune et jusqu'au soleil, - oui, elles touchèrent même les étoiles ! Vois : l'infini tout entier, lequel n'a pas de limites, devint un océan de feu ; et de terribles grondements de tonnerre roulèrent à travers tous les espaces sans fin ; la terre hurla, la mer se déchaîna, la lune pleura, le soleil se lamenta, et les étoiles crièrent plus fort que tous les tonnerres, accablées par le grand chant de douleur de la destruction éternelle. Et leurs voix fortes retentirent en un résonnement terrible dans la profondeur sans fin de la colère de la Divinité. Et ces voix disaient :

[MDD 1.9.11] "Dieu grand et sublime, adoucis Ta forte colère et éteins les flammes destructrices de Ton juste courroux ! Dans Ta sainteté, épargne les non-coupables ; car le feu de Ta colère détruira les justes et anéantira l'Amour éternel en Toi. Tu te feras Toi-même captif dans la grande puissance et la force de Ta sainteté !"

[MDD 1.9.12] Vois et entends - yeux et oreilles grand ouverts - ce que dit la colère furieuse de la Divinité ! Toutefois, personne ne comprit Son langage, sinon l'Amour éternel qui, au moment de l'explosion de Son courroux protégea le couple nouvellement créé et repentant sur la terre hurlante. Il empêcha les grandes flammes de la fureur de s'abattre sur le lieu du repentir d'Adam et de l'affliction d'Eve, grâce à la puissance et à la force de Sa Miséricorde.

[MDD 1.9.14] "A quoi Me servent les gémissements et les hurlements de la terre ! A quoi bon les pleurs de la lune, les lamentations des soleils et les cris des étoiles ?! Je suis seule, abandonnée par Mon Amour, qui M'est devenu infidèle et S'est éloigné de Moi en se rendant sur terre auprès du double rebut de la méchanceté ! Que suis-Je sans Lui ? C'est pourquoi Je vais détruire toute Son œuvre dans ses fondements et tout anéantir, afin qu'il n'y ait rien qui puisse Me soustraire ou éloigner de Moi Mon Amour dans toutes les éternités des éternités à venir ! Je veux rester Dieu, l'Unique, dans toutes les éternités des éternités, comme Je L'étais depuis les éternités de l'éternité. Et toi, édifice pourri de la création de Mon Amour devenu faible, tombe en ruines, tombe dans le néant, afin que Je retrouve Mon Amour et qu'Il redevienne fort par la puissance et la force de Ma sainteté ! Amen !"

[MDD 1.9.15] Vois : les liens des créations se desserrèrent dans tous les espaces infinis de Dieu. Et les ruines s'abattirent à travers ceux-ci dans de grands craquements, des grondements, des gémissements, des hurlements, des sifflements et des rugissements qui retentirent jusque dans la profondeur des profondeurs de l'anéantissement ; et là se trouvait la terre qui reposait, détruite, dans le vaste giron de l'Amour miséricordieux.

[MDD 1.9.16] Les deux nouvelles créatures tremblaient de peur devant le spectacle effroyable de cette grande scène d'horreur destructrice, dont l'ampleur ne fut saisie dans toute sa plénitude par aucun esprit créé, car elle n'avait pas de limites.

[MDD 1.9.22] Alors, en un instant, tout le feu de la terre et des espaces de la création s'éteignit ! Et les ruines des soleils, des terres et des lunes détruits furent à nouveau rassemblés par la puissance et la force de l'Amour exaucé par la Divinité, et elles s'ordonnèrent comme elles l'avaient été au début de leur origine. Mais elles conservèrent à jamais les traces indélébiles de leur totale destruction lors de cette période-là, traces semblables aux cicatrices de l'Amour éternel qui, plus tard, dans la plus glande époque de tous les temps, donna Son sang pour tous sur la Croix.

[MDD 1.9.27] Maintenant, Mon Fils bien-aimé, dis à ces deux êtres repentants et affligés, - et grave profondément ces paroles dans leurs cœurs - qu'ils doivent suivre les commandements de l'Amour et de la miséricorde jusqu'au terme de leur vie de façon inébranlable, et Je leur enverrai ensuite un Médiateur entre Moi et eux au moment que J'aurai déterminé, afin d'abolir leur grave faute et d'alléger le grand et lourd fardeau de leur désobéissance.

[MDD 1.10.2] "Adam, tu as vu passer devant tes yeux la terrible justice de Dieu, et Eve l'a vue et ressentie à travers toi. Maintenant, Je veux également lui ouvrir les yeux et les oreilles et - comme tous ceux qui proviendront d'elle selon le nombre des étoiles dans le ciel, le nombre des herbes sur la terre et celui des grains de sable des océans, nombre qui est infini, - elle verra à l'avenir toujours de ses propres yeux et entendra de ses propres oreilles ce que fit la Divinité dans la colère de Son jugement, et ce que fit alors l'Amour éternel dans sa compassion illimitée.

[MDD 1.10.4] Et les larmes de pitié et de joie de la grâce venant du Père très saint, Je les ai placées en signe éternel d'une nouvelle création autour du vaste espace céleste ; elles vous éclaireront chaque nuit sur terre, vous rafraîchiront au crépuscule de votre vie et vous annonceront le jour naissant.

[MDD 1.10.5] Regardez maintenant vers le ciel où luisent en ordre varié et de splendeurs diverses des lumières rougtres en signe de Ma pitié, et des lumières blanches en signe de la joie qui découle de la grâce du Père infiniment bon et saint. Et que cette large bande de lueur blanchâtre posée sur les étoiles de la pitié et de la joie et s'étendant à travers le vaste espace céleste, formée elle aussi d'étoiles des tout premiers temps qui doivent leur naissance au pleur versé par l'Amour miséricordieux, lequel, là déjà, avait pris les esprits déchus en pitié, - que cette large bande serve de lien sacré et éternel entre vous et l'Amour qui n'a pas de fin et vous créa, ainsi que tout ce qui existe, et entre la Divinité, qui juge tout selon Son éternelle sainteté.

[MDD 1.10.7] Il serait bon que vous regardiez souvent l'endroit où le large ruban qui s'étend dans la voûte céleste semble partagé ; soyez toujours reconnaissants et profondément émus chaque fois que vous l'apercevrez. Car cet endroit doit servir pour vous, ainsi que pour toute la création, de témoin éternel de votre infidélité à Mon égard, et de Ma propre violation envers la sainteté de Dieu qui eut lieu par compassion pour vous. Et ce lien, à l'endroit où il semble renoué, doit vous rappeler la grande médiation de l'Amour éternel, que Je suis depuis l'éternité, entre la sainteté inviolable de Dieu et vous-mêmes, qui, dans votre infidélité, avez péché devant la face de Sa sainteté illimitée.

[MDD 1.10.15] Que cette offrande de Ma bénédiction riche en grâce soit donnée à vos cœurs comme une aide sacrée dont vous Me serez redevables aussi souvent que vous vous rapprocherez mutuellement pour obtenir Ma bénédiction. Que ce commandement nouveau et facile que vous venez de recevoir de Ma bouche devienne la première Eglise que Je fonde devant vous en Ma mémoire ; et qu'elle rappelle à votre reconnaissance les actes de l'Amour miséricordieux et vous ramène à la sainte crainte de Dieu !

[MDD 1.11.1] Et vois, l'Amour disparut des yeux des deux créatures et retourna dans le Sein sacré du Père.

[MDD 1.11.3] A présent, continue à écrire ! - Maintenant, le nouveau couple créé sur la vaste terre était tout seul, et l'ange annoncé parut, une épée flamboyante dans sa main droite ; lorsque Adam et Eve l'aperçurent, ils eurent si peur qu'ils prirent la fuite et tremblèrent de frayeur jusque dans leurs entrailles.

[MDD 1.11.5] Adam regarda le fruit nu et, remarquant qu'il lui était semblable, s'en réjouit beaucoup. Eve se rendit compte de la joie d'Adam et pressa avec volupté le fruit de leur amour contre sa poitrine pleine.

[MDD 1.11.11] Alors, l'ange s'approcha du côté gauche d'Adam ; et Eve, portant l'enfant sur son bras droit, se plaça à la droite de son compagnon, afin que son cœur restât libre de tout fardeau et se tournât dorénavant vers l'homme, quels que soient les chemins et les sentiers qu'il suive.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Bureau Mentions légales