Help

jakob-lorber.cc

3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Résultats 120 - 140 de 14060

[MDD 1.18.3] Mais vois, il y eut un jour très chaud, où le soleil brûlait plus fort que d'habitude sur la tête des enfants et le corps de Caïn, à tel point que celui-ci se mit en colère à cause de cette grande chaleur et maudit le soleil ; les enfants, eux, étaient patients, et se lavèrent avec de l'eau fraîche qui les fortifia ; ils en burent aussi pour apaiser leur soif ardente, puis louèrent et remercièrent Dieu de la grande grâce que Son Amour éternel leur avait faite en leur laissant un ruisseau pour surmonter de tels moments d'épreuve.

[MDD 1.18.4] Vois : non loin de la cabane que Caïn avait bâtie selon ses connaissances avec des branches d'arbres et couverte avec la paille du blé, coulait un puissant fleuve que J'avais fait surgir des profondeurs des montagnes - lesquelles ressemblaient aux montagnes de la lune qui se trouvent au centre du grand pays d'Ahala (ce qui veut dire le berceau des enfants des faibles et des descendants d'Adam, qui est la vieille terre que vous nommez aujourd'hui "Afrique").

[MDD 1.18.5] Vois, Caïn ne voulut pas faire usage de l'eau, devint paresseux et indolent dans la grande chaleur ; il ne savait que faire et ne se tourna pas vers Moi pour chercher conseil, et encore moins vers son frère Abel.

[MDD 1.18.7] En même temps, le pieux Abel allumait aussi son sacrifice devant le regard du Seigneur et disait avec une grande émotion : "O Toi, bon et saint Père qui me regardes, moi, faible créature, avec tant de bienveillance et toute la puissance de Ton amour ardent à travers le grand œil de Ton soleil ! Ton amour brûle bien ma peau, - mais mon cœur bat d'autant plus fort pour toi dans cette grande chaleur de Ton immense amour envers nous, pauvres pécheurs.

[MDD 1.18.10] Oh, que ce feu que j'ai allumé pour Toi dans mon faible amour est froid, comparé au Tien, et combien il est petit et sans éclat à côté de ce que rayonne Ton lointain soleil sur nous autres, indignes créatures, ce soleil qui n'est qu'une petite goutte de l'immense océan de Ton infinie compassion !

[MDD 1.19.6] Vois, Je t'ai regardé faire patiemment et ne t'ai pas fait sentir Ma sévère justice ni ne Me suis fâché dans Ma sainteté. Par conséquent, réfléchis à mes paroles et deviens pieux en ton cœur ; ainsi, tu Me deviendras agréable et ton sacrifice sera accepté à nouveau. Toutefois, si tu persistes en ton cœur dans ta secrète méchanceté, alors le péché habitera devant ta porte et te dominera ; il vous prendra en esclavage et en domesticité, toi et tes descendants, et la mort descendra sur vous tous.

[MDD 1.19.9] Le serpent redressa la tête, ouvrit la gueule et, remuant sa langue bifide, dit à Caïn : "Pourquoi fuis-tu devant moi ? Que t'ai-je fait ? Vois, je suis un être comme toi et dois ramper dans cette forme pitoyable ; délivre-moi, et je serai pareil à toi et plus beau qu'Ahar, ta femme ; et toi, tu deviendras semblable à Dieu, fort et puissant envers tout ce qui se trouve sur la terre !"

[MDD 1.19.10] Mais Caïn répondit au serpent : "Tu mens, car lorsque je te trouvai dans l'herbe, te déchirai et te mangeai, tu m'as trompé ! Comment pourrais-je maintenant me fier à tes paroles ? Car j'ai eu beaucoup à souffrir à cause de toi ; je connais tes mensonges et ne peux plus me fier à ta voix. Ne viens-tu donc pas d'entendre les paroles d'En-haut de Jéhovah ?

[MDD 1.19.18] Abel lui répliqua : "Ce que tu crains est déjà arrivé ; et ce que tu exiges de moi dans ta corruption, je vais le faire par amour pour toi. Mais la mort que tu projettes de me donner descendra sur toi-même ; et mon sang, avec lequel tu abreuveras la terre, criera vers Dieu et rejaillira sur ta tête et sur tous tes enfants ; la pierre avec laquelle tu frapperas ton frère deviendra la pierre du scandale et tous tes enfants se briseront contre elle ; le Serpent corrompra tout le sang de la terre, et les enfants de la bénédiction crieront vengeance sur ton sang ; une grande obscurité vous envahira tous et personne ne comprendra plus la voix de son frère, comme, tu ne comprends déjà plus la mienne, car tu t'es laissé aveugler par ta propre méchanceté à travers la forme du serpent qui est en toi et hors de toi, lequel était, est, et sera éternellement la véritable malédiction du juste jugement de Dieu.

[MDD 1.19.21] L'infamie que tu as commise envers le Seigneur te rendra prisonnier, et l'acte accompli t'ouvrira les yeux et les oreilles, afin que tu puisses voir comment le Seigneur m'accueillera en Lui en tant que le dernier sacrifice agréable venant de ta main ; car, dorénavant, tu n'auras plus de sacrifice à offrir, vu que c'est la mort qui sera ton lot, parce que tu lui as sacrifié ton frère.

[MDD 1.19.22] Ecoute : j'ai toute puissance sur toi, et il me serait facile de t'anéantir comme je vais le faire de cette montagne qui se trouve là-bas, vers le nord, de l'autre côté du fleuve !

[MDD 1.19.23] Vois, je vais appeler la montagne et lui dire : "C'est moi Abel, celui qui est béni du Seigneur, plein de la puissance et de la force de l'Esprit saint ; disparais d'ici et sois réduite à néant, afin que Caïn apprenne combien son mensonge est grand !"

[MDD 1.19.24] Regardes à présent, Caïn, comment cette haute montagne a cessé d'exister grâce à la puissance de l'Esprit d'amour qui vit en moi. Il me serait facile de te détruire pareillement ! Mais, afin que tu voies qu'il n'y a pas de faiblesse en Dieu, ni d'infâme despotisme en ton frère, je te suis comme un agneau docile qui va être abattu.

[MDD 1.20.1] Et vois : de tous côtés, de noirs nuages se rassemblèrent au-dessus de la tête de Caïn, et, de toutes les directions, de puissants éclairs jaillirent, accompagnés d'un violent bruit de tonnerre. Une forte tempête se leva, précipitant de grandes masses de grêle sur les champs chargés de fruits et les détruisirent de fond en comble. Ce fut la première grêle jetée sur la terre depuis les cieux, et elle était un signe de l'Amour sans compassion, car la Divinité avait été à nouveau offensée en Elle-même par le crime de Caïn envers son frère Abel.

[MDD 1.20.4] Mais vois, lorsqu'il arriva, il vit un horrible monstre long de six cent soixante-six aunes, large de sept aunes et pourvu de dix têtes qui nageait vers lui en amont ; et il vit aussi que chaque tête avait dix cornes disposées en couronne.

[MDD 1.20.6] Autrefois, dans l'herbe, j'étais encore faible et tu pus me détruire et consommer ma chair et mon sang ; toutefois, maintenant, une telle chose ne devrait plus te réussir, car la bonne nourriture que tu m'as préparée avec le sang de ton frère m'a rendu grand et fort. A présent, si tu désires encore me détruire, commence par assouvir ta vengeance avec mon sang. Vu que tu n'as que dix doigts et non pas dix mains, tu ne peux pas saisir toutes mes têtes à la fois, et les huit têtes restantes te détruiront avec leurs cornes et te dévoreront avec leurs huit gueules !"

[MDD 1.20.8] Et vois, le serpent se tint derrière lui sous l'apparence d'une ravissante jeune fille qui lui dit : "Caïn, fais comme tu viens de le dire, et je consommerai alors ta chair et boirai ton sang ; ainsi, nous deviendrons à nouveau parfaitement unis et dominerons l'univers tout entier."

[MDD 1.20.12] "Oh, tais-toi !" dit Caïn. "Tes membres délicats sont autant de serpents pleins d'un amer poison, et sous ta tendre poitrine bien gonflée se trouve une cuirasse impénétrable avec laquelle tes bras de reptile écraseront ma pauvre et faible descendance. Car sous cette apparence, même le géant Léviathan deviendrait ton plus obéissant serviteur !"

[MDD 1.20.13] Vois : la femme-serpent s'enflamma dans sa colère intérieure à tel point que son être tout entier rayonna comme le soleil et prit la forme de l'aimable visage d'Abel ; elle dit à nouveau à Caïn :

[MDD 1.20.14] "Caïn, pauvre fou aveugle, mon méchant frère ! Vois, celui que tu as tué avec une pierre se tient maintenant devant toi, transfiguré, et te tend la main, afin de se réconcilier avec toi. Ne crains pas la forme du serpent que tu es toi-même ! Qui donc est devenu infidèle au Seigneur ? Dis, qui de toi ou du serpent s'est mis en colère contre ton frère, poussé par une méchante jalousie ? Le serpent n'était-il pas beaucoup plus une manifestation extérieure de ta propre méchanceté qui t'a incité à te persuader toi-même de tuer ton frère dans ta grande folie ?

3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Bureau Mentions légales